Regionals Europe – Jour 1

Hélène 17 mai 2013 0

Dernière étape avant les prestigieux Games à Carlson City, les Regionals ont débutés aujourd’hui à Ballerup au Danemark. Mikko Salo et Sam Briggs grands favoris de cette épreuve résisteront-ils à la pression et gagneront-ils leur billet pour la finale ? Quels athlètes les accompagneront ? Du côté des équipes les cartes ont également été redistribuées : certains athlètes seront absents car ils participent en individuel, sont blessés ou car ils n’ont pu faire le déplacement.

Pour tout savoir sur les participants, c’est ici. Le détail des WODS, ici.

Sans oublier nos frenchies : Elise Labrunie, Yohann Gigord et la team Reebok CrossFit Louvre French Invictus team.

969658_465024296906643_1465664785_n

Event 1 :

Jackie :1000 m rameur,
50 thrusters 20 kg,
30 pull ups.

Hommes :

C’est au tour des 12 meilleurs athlètes des Opens de s’élancer, le très attendu Mikko Salo est le premièr à sortir du rameur suivit de peu par Davide Marini, il va réaliser les 50 thrusters à une vitesse supersonique et se présenter à la barre avec une dizaine de secondes d’avance sur son poursuivant direct. Si celui-ci semble être en mesure de la rattraper en enchaînant les butterfly pull ups quand Mikko kippe, ce dernier parvient néanmoins à atteindre le spot d’arrivée le premier.

1 : Mikko Salo : 5’21,
2 : Christer Idland : 5’22,
3 : Lacee Kovacs : 5’23

Dure entrée en compétition de l’athlète de KultureFit Yohann Gigord qui prend la 41ème place en 6’22.

Mikko Salo fait forte impression et prend la tête des Regionals Europe.

Femmes :

Dans le heat des 12 meilleures toutes les caméras sont tournées vers Samantha Briggs. Celle-ci gère tranquillement le rameur dans un très beau style laissant même tourner la roue sur les derniers mètres afin de récupérer. Tactique payante puisque si elle attaque les thrusters en seconde position, elle les réalise à une vitesse impressionnante et c’est avec une belle avance qu’elle se dirige vers les tractions, prenant le temps d’ajuster ses manicles. 34″ après avoir empoigné la barre, les 30 répétitions ont été réalisées et elle peut se diriger tranquillement vers le spot d’arrivée.

1 : Samantha Briggs 6’05,
2: Caroline Fryklund 6’24,
3 : Thuridur Erla Helgadottir 6’33.

Elise Labrunie prend la même place que son compagnon à la vie comme à l’entrainement 41ème en 10’09.

Team :

Seuls deux athlètes (un homme, une femme) vont concourir dans ce WOD, la femme commence et réalise Jackie. Quand elle a finit les pull ups c’est au tour de l’homme d’exécuter le WOD, le tout en moins de 15 mn.

1 : CrossFit Malmö The Other guys : 12’54,
2 : Team Spartan Mentality : 13’01,
3 : CrossFit Solid : 13’37

Belle entrée en matière de la paire Jessica Sanki / Yvan Gegoult qui prend la 21ème en 15’26. Pour sa première participation aux Regionals Jessica réalise un bon WOD.

945808_465332333542506_1557707283_n

Event 2 :

Overhead Squat complex
7′ ladder de 3 overhead squat

Hommes :

4 barres de départ possibles : 135, 185, 225 et 255 lbs, les poids augmentent de 10 lbs à chaque barre.

Frederik Aegidius réalise la plus lourde barre avec 3 OHS à 285.3 lbs (129.4 kg), Mikko Aronpää et Christer Idland sont 2ème ex-aequo avec 275.2 lbs (124.8 kg), tandis que Björgvin Karl GuðmundssonLukas Högberg, Lacee Kovacs et Timmy Thernström se partagent la 4ème place avec 275.1 lbs (124.7kg). Mikko Salo n’est que 8ème de cette épreuve avec 265.3 lbs (120.3 kg), score également réalisé par Carlos Albaladejo et Jakob Magnússon.

Yohann Gigord prend la 32ème place avec 235.1 lbs (106.6 kg).

Classement :

1 : Christer Idland 4 points,
2 : Lacee Kovacs 7 points,
3 : Mikko Salo 9 points

Avec 73 points, Yohann Gigord se retrouve assez loin dans le classement.

John Reid, Bodnár Ádám, Tom Schwander et Stefano Italiano ne marquent aucun point dans ce WOD et sont éliminé de la course à la qualification.

Femmes :

4 barres de départ possibles : 85, 125, 155 et 185 lbs, les poids augmentent de 5 lbs à chaque barre.

C’est Oxana Slivenko (haltérophile internationale) qui remporte ce WOD avec une barre à 200.3 lbs (90.8 kg), devant Katrin Tanja Davidsdottir 190.2 lbs (86.2 kg) et Samantha Briggs 175.3 lbs (79.5 kg).

Elise Labrunie prend la 32ème place avec une barre à 130.3 (59 kg).

428362443-09112011193915

Classement :

Samantha Briggs garde la tête de la compétition avec 4 points devant Katrin Tanja Davidsdottir 10 points et Caroline Fryklund 11 points.

Tout comme son équipier de KultureFit, Elise Labrunie avec 73 points est loin au classement.

Ragnheiður Sara Sigmundsdottir (7ème du WOD 1), Hayley Knowles (9ème) et Sónia Alves ne vont pas réussir à scorer dans ce WOD et sont désormais hors course tout comme Camilla Salomonsson Hellman, Kelly Friel et Marina Novelli.

Team :

Le score est le total de la meilleure barre réussie par chacun des membres de l’équipe.

Team Reebok CrossFit Nordic réalise le meilleur score avec 1170 lbs (530.7 kg), devant CrossFit Reykjavík (équipe de la box d’Annie Thorisdottir) dont les membres ont réalisés 1150 lbs (521.6 kg) et CrossFit Bath qui a squatté un total de 1140 lbs (517 kg).

Reebok Crossfit Louvre French Invictus Team prend la 18ème place avec un total de 940 lbs (426.4 kg) réalisé par les 6 athlètes.

Pour Crossfit Aalborg, CrossFit Oslo, CrossFit Basel, Crossfit Nottingham, CrossFit Turicum, Crossfit Faction, Reebok CrossFit KATLA, Tyr, CrossFit Leeds et CrossFit Black Five (box de Samantha Briggs) la compétition s’arrête là.

2′ après la fin du WOD 2 le WOD 3 débute.

Event 3 :

30 burpee muscle ups for time

Hommes :

Place aux gymnastes dans ce WOD, et c’est Marc Ordeig qui démontre toutes ses qualités athlétiques en réalisant les 30 reps en 4’53, soit 12″ de moins que Jakob Magnússon second en 5’05 et 31″ de moins que Lukas Högberg 5’24. Lacee Kovacs, qu’on avait vu réaliser un WOD de 1000 muscle-ups il y a peu est 4ème en 5’25. Mikko Salo prend la 9ème place en 6’01, tandis que Yohann Gigord est 38ème en 7’06 (c’est à dire qu’il a réalisé un nombre de 24 reps avant le time cap).

Classement :

Lacee Kovacs termine cette journée en tête du classement avec 11 points, Mikko Salo est deuxième avec 18 points (et un WOD remporté), le même nombre de points que le Norvégien Christer Idland troisième du classement provisoire. Gigord Yohann finit cette première journée à la 41ème place: espérons qu’il remonte au classement demain.

Femmes :

Samantha Briggs assume son rôle de favorite et remporte ce WOD en 5’19 devant Caroline Fryklund et Thuridur Erla Helgadottir qui n’ont pu se départager, réalisant les 30 reps en 7’06.

Très grosse performance d’Elise Labrunie qui prend la 10ème place de ce WOD en 7’13 (à seulement 7″ du podium).

Classement :

Samantha Briggs reste en tête du classement provisoire avec 5 points, devant Caroline Fryklund 13 points et Thuridur Erla Helgadottir 16 points. Grâce à sa belle performance Elise Labrunie remonte à la 28ème place du classement avec 83 points.

972131_10201204029203206_1900761237_n

Team :

Il s’agit d’un Amrap 7′ burpee muscle ups que les hommes réalisent pendant que les femmes font le WOD 2, et 2mn après la fin de celui-ci les rôles sont inversés. Chaque membre de l’équipe réalise 3 muscle ups avant de passer le relais à un co-équipier. Le score est le total des reps réalisés par tous les membres de l’équipe.

Avec 98 reps c’est la Team Spartan Mentality qui remporte ce WOD, devant Team Reebok CrossFit Nordic et Thor ex-aequo avec 88 reps. Les Français de la Reebok Crossfit Louvre French Invictus Team prennent une très belle 9ème place avec 67 reps.

Classement :

Podium provisoire à la fin de cette première journée :

1 : Team Spartan Mentality 9 points,
2 : Team Reebok CrossFit Nordic 10 points,
3 : CrossFit Malmö The Other guys 12 points,

mais les scores sont très serrés :

4 : Thor 12 points,
5 : CrossFit Bath 13 points,
6 : CrossFit Reykjavík 15 points…

… 14 : Reebok Crossfit Louvre French Invictus Team 48 points.

Souhaitons une nuit reposante à tous les participants car les épreuves de la 2ème journée s’annoncent très éprouvantes tant en individuel que par équipe.

La premier jour en images :

Crédit photo: Reebok CrossFit Louvre French Invictus Team.

Commentaires »