Visite à CrossFit Bordeaux

11 février 2012 2
Visite à CrossFit Bordeaux

Arrivée à Crossfit Bordeaux vers 18h45, la salle fermant à 21h. Nous sommes restés jusqu’à 22h30, merci à eux d’avoir prolongé leur journée pour que je puisse profiter au maximum de la visite (je venais de Poitiers).

Je m’attendais au départ à voir une grande enseigne avec marqué Crossfit Bordeaux, en réalité, de l’extérieur, on croirait à des bureaux d’affaire.
La zone est calme, il y a simplement devant l’entrée un drapeau flottant, et une petite bannière au dessus de l’entrée, avec inscrit Crossfit Bordeaux (de nuit je ne l’avais pas vu en arrivant).
Il semblerait que le bouche à oreille suffise largement à remplir de plus en plus la salle , car ils comptent désormais 70 membres, dont 10 femmes.
Leur seuil de rentabilité est atteint, mais ils ne se versent pas encore de salaire pour le moment.

Une fois la porte d’entrée passée, là par contre plus de doute, une vraie salle comme on pouvait s’y attendre en ayant vu pendant des années les vidéos de salles aux USA.
Au premier abord, elle m’a semblé plus petite que ce que je pensais, elle fait 24m de longueur, pour une dizaine de mettre de largeur.
Mais finalement, la répartition des équipements est telle que la salle est largement assez grande. Cela renforce d’autant plus le côté cohésion entre membres, bien plus qu’une salle qui serait répartie sur plusieurs niveaux/pièces.
Ce qui m’a marqué le plus au premier contact, c’est le style graphique de la salle, que j’ai trouvé excellent: l’aspect garage, mélangé à des couleurs vives, tags sur les murs pour les wall-ball shots, enseigne Crossfit Bordeaux peinte au mur, et au sol l’imitation des rangées de sprints.
Côté matériel, la liste est longue:
– 4 rameurs concept 2.
– 1 dizaine de barres olympiques + des poids de 20/15/10/5/2.5/1.25, vraiment agréables à manipuler, facilement reconnaissables par leur taille.
– 1 banc à GHD.
– 1 petite dizaine de wall-ball de 10kg (norme européenne, différente des 9kg/20lbs aux états-unis).
– 10m de barres fixes (vraiment agréables à utiliser), servant également d’attache pour les anneaux/ring dips.
– Au centre, une attache au plafond avec anneaux pour les muscle-ups. Lorsque durant un metcon plusieurs doivent les utiliser, ils font le metcon à tour de rôle.
– Idem pour la corde (3m) attachée également au plafond. Lors des metcons ils en font faire 2 montées, la hauteur officielle étant 6m.
– 1 vingtaine de kettlebells.
– 3 bancs pour développé couché, ils se servent des cages à tractions pour fixer les repose barre.
– Un gros pneu.
– Des haltères.
– Des swiss balls.
– Des stations à box jumps de 40 et 60cm.
– Plusieurs sacs fabrication maison, idem pour le sac bulgare.

J’oublie surement certaines choses, mais tout ça pour vous dire que rien ne manquait, tout est réalisable dans cette salle.

Egalement, vous verrez sur le planning horaire, que les séances femmes sont séparées de celles des hommes, il y a des créneaux à part, en milieu de journée.
Deux raisons à cela:
– Tout d’abord, pour les mettre à l’aise au premier abord, car il y a une grande majorité d’hommes.
– Egalement, et cela m’a surpris, c’est qu’en France, de part leur expérience durant les premiers mois d’ouverture, ils ont constaté que les femmes françaises n’accrochaient pas au concept Crossfit = se donner à fond et rentrer dans la zone rouge de l’effort.
Résultat, les cours pour femmes s’orientent désormais beaucoup plus fitness, du Crossfit aménagé en quelques sortes. Ceci afin de ne pas les rebuter.
J’espère qu’avec le temps les mentalités changeront, avec la future publicité de reebok pour la discipline notamment, d’autant plus qu’aux Etats-Unis cela fonctionne, donc il n’y a pas de raison qu’en France ça ne marche pas non plus.

J’ai également pu voir les carnets de suivi des membres. Après chacune de leur séance les personnes marquent leur résultat, que ce soit des maxis sur les mouvements au poids du corps/fonte, ou leurs chronos sur les wods benchmarks, etc.
Il comporte également des indications sur la courbe de poids, car chaque membre est suivi sur l’alimentation.
Du côté des séances, si j’ai bien compris, lorsque quelqu’un arrive pour la première fois, il ne fait pas directement l’entrainement du jour avec les « anciens ».
Il aura une formation de 6 séances, celles-ci se décomposant à chaque fois en un cours théorique sur un certain nombre de mouvements fondamentaux du Crossfit, la démonstration des mouvements, puis l’application dans un metcon spécifique.
C’est une base pour ne pas partir de 0 ensuite sur les premiers WOD (entraînements du jour/workout of day).
Des notions d’alimentation leur sont également donnés à chaque fois, pour optimiser leur entrainement.

Je n’ai pas commencé ma séance tout de suite, j’ai d’abord trainé un peu, et ce fut l’occasion de tester un peu le matériel:

– Le abmat, coussin pour mettre sous le dos pendant les sit-ups. Abdel (un des coachs) m’a expliqué que cela empêchait de faire un mouvement par acoûts comme avec des sit-ups classiques, car le corps est déjà en position pour terminer le mouvement.
Une fois testé, c’est vrai que c’est un réel « plaisir » de faire des sit-ups là dessus, le mouvement est bien plus fluide et moins violent pour le corps.
– Le banc GHB m’intriguait beaucoup, j’ai donc demandé à Abdel qu’il m’explique le fonctionnement.
La mise en place fait assez peur au début, il faut mettre ses fesses dans le vide, après les boudins, c’est assez impressionnant la première fois.
Pas mal d’appréhension à descendre toucher le sol avec une des mains (en alternant sur chaque rep).
Il m’a expliqué la technique pour remonter: il faut raidir les jambes pour que le buste remonte, et effectivement cela fonctionne parfaitement.
J’avais pas mal d’a priori sur le mouvement, et pourtant au final, le dos se comporte très bien, le mouvement n’est pas exagéré comme on pourrait le croire en regardant. Le fait d’avoir les fesses après le boudin, et non avant, fait que le dos est étiré avec une courbe non exagérée.
Reste juste l’appréhension d’un mouvement rapide lorsque l’on est pas habitué comme moi, j’y allais doucement pour voir venir le sol.
– J’ai également testé vite fait la corde au centre de la salle, j’en avais pas fait depuis le collège, mais ça va, j’avais pas trop perdu le coup de main.
Abdel m’a montré deux façons de bloquer la corde avec les pieds, mais je ne saurais vous l’ expliquer à l’écrit.
Pour les muscle-ups, le coaching était prévu, mais au final, on a fait d’autres choses entre temps, et je n’ai pas pensé à redemandé, dommage, ça sera pour une autre fois !

Passons maintenant à l’entrainement à proprement parlé lors de ma visite à Crossfit Bordeaux.
J’ai pu voir sur le tableau le wod affiché en arrivant: le Nicole…!

AMRAP 20min:

400m de Course à pied
Max – Pull-ups

Notez votre nombre de pull-ups réalisées sur chaque tour.

C’est à dire tout ce que je déteste, snif !
Pour information, j’ai pratiqué le Crossfit pendant un peu plus d’une année assez intensivement, mais depuis bientôt un an, je ne pratique plus que l’haltérophilie; donc autant dire que mon cardio n’est plus le même…mon poids aussi d’ailleurs.
Avec le gel, nous avons d’abord fait un tour du bâtiment (200m) pour vérifier la présence éventuelle de plaques de givres.
Il y avait 25m de neige où ça glissait un peu (mais rien de vraiment dérangeant).
De toute façon vu mon rythme ensuite pendant le metcon, je ne risquais pas de glisser ^^
Nous étions 3 pour ce metcon, Hocine, un des deux coachs, un membre de la salle et moi.
Hocine m’a impressionné par sa foulée, il nous a mis un vent dès le début, et a enchainé les 400m. Le plus impressionnant a été ses tractions, au final il termine le Nicole avec 7 400m de réalisés, pour un total de 150 pull-ups ! soit des séries de 40, 30 ou 20 tractions, vraiment impressionnant.
L’autre membre a quand à lui réalisé dans les 80 pull-ups, quant à moi, bon dernier, je réalise un total de 69 pull-ups (21, 13…) pour 4 400m réalisés + un 5ème en partie hors temps.
Finalement, je vois là un des avantages de la salle Crossfit, réaliser un metcon qu’on aurait jamais fait chez soi, et c’est exactement le cas de celui-ci.
De plus, sortir régulièrement dehors pour courir, c’était grisant, bien mieux que d’être resté uniquement à l’intérieur.

Après 5/10 minutes de repos, on a enchaîné sur le deuxième metcon programmé: Death by burpees !

1ère minute: 1 Burpee
2ème minute: 2 Burpees
Etc.

Continuez jusqu’à ce que vous ne puissiez plus faire le nombre requis de répétitions en 1 minute.

Cette fois-ci, Hocine réalise 17 tours (record à 22 en 1er metcon, impressionnant également), l’autre membre 11 tours, et moi 12 (ancien record à 16 tours, snif).
Une fois encore, on s’est fait éclater !

Abdel et Hocine sont deux personnes vraiment très agréables, avec qui on accroche très vite, ils savent mettre à l’aise.
Egalement, c’était agréable de pouvoir enfin parler Crossfit, avec tout le vocabulaire que ça comporte, sans être regardé bizarrement.
Très bonne ambiance dans la salle, comme on pourrait s’y attendre en regardant les vidéos US. Convivialité, aucune animosité ou rivalité négative.

Hocine mesure 1m70 (si je ne dis pas de bêtise) pour 62kg, physique sec et endurant.
Abdel est quant à lui plus compact, avec pour la même taille, 70kg, sec également.
Ils ont tous les deux un très bon niveau cardio et en exos pdc, tous deux sont capables de marcher sur les mains, et les muscle-ups barre/anneaux ne leurs posent pas de souci.

On a terminé par de l’haltéro, d’abord le snatch (arraché)…c’était vraiment très très dur de se concentrer et de finir le tirage avec les cuisses en miette après les deux metcons qu’on avait fait.
Sur l’arraché, on s’est tous ramassé
Hocine prend depuis 2 mois des cours d’haltérophilie, pour ensuite pouvoir l’enseigner à la salle.
Le mouvement ultime n’est bien sûr pas encore au rendez-vous, mais on voit vraiment qu’il s’y intéresse, et un certain nombre de bases sont déjà présentes pour très peu de temps de pratique: notamment son tirage d’épaulé est déjà très bien, et son jeté est un point fort.
Abdel(kader) a quant à lui un souci à son poignet, qui lui empêche de trop descendre en snatch, sous peine d’aggraver les choses, du coup il a tendance à faire le snatch en force pour à tout prix monter la barre assez haute et la réceptionner debout.
Anecdote sympa, j’ai appris qu’Hocine s’entraînait dans la même salle que Benjamin Hennequin ! (vice champion du monde)
Il travaille dans une salle de Crossfit, et en plus peut voir s’entraîner un athlète de classe mondiale…je suis de plus en plus jaloux !

Ensuite nous sommes passés au clean (épaulé).
Cette fois-ci malgré la fatigue, la technique était (à peu près) au rendez-vous, j’aurais au moins fait un truc bien pendant ma visite à Crossfit Bordeaux, l’honneur de play-musculation est sauf ^^
Hocine a déjà une bonne technique sur le mouvement, le premier tirage est bien fait, le déclenchement du second a un bon timing, même si le second tirage ne dure pas encore assez longtemps.
Au final, il épaule bien, mais manque des barres, faute d’un front squat assez puissant, c’est son objectif numéro un pour cette année: squat, squat, et encore squat.
Abdel quant à lui, a tendance avec sa puissance à réaliser le mouvement plus en force pour le moment, mais vu la facilité avec laquelle il a épaulé une barre à 90kg en force, je suis persuadé qu’en perfectionnant sa technique, il peut épauler largement plus (au moins 115/120kg).

Autant dire que cette petite séance improvisée d’haltéro était plus pour le délire qu’autre chose, en tout cas c’était bien sympa, et le matériel à utiliser vraiment agréable, les disques se chargeaient facilement sur la barre.

J’ai fini par le test de leur corde à sauter avec câble, et quel bonheur vraiment, dès les premiers double unders j’ai été surpris par la vitesse de rotation, du coup je n’avais plus à sauter aussi haut qu’avant.
Je vous conseille fortement l’achat d’un tel matériel (dans les 15 euros), c’est un très bon investissement, tout crossfiter devrait en avoir une chez soi.

J’ai également reçu un t-shirt Crossfit Bordeaux, que je pense mettre au mur de ma salle perso, pour me rappeler cette visite lorsque je ferai mes metcons chez moi, et me donner du courage quand j’aurai le souffle coupé !

J’ai voulu profiter au maximum de la visite, et donc je n’ai pris l’appareil numérique qu’à la fin, lorsqu’il n’y avait plus grand monde, j’ai donc filmé principalement la séance d’haltéro…je regrette de ne pas avoir pu filmer notamment lorsque que houcine et abdel faisaient des pull-ups, muscle-ups et marches sur les mains, ça valait le coup.
Voici donc une vidéo avec courte vue d’ensemble de la salle, suivi de snatchs/cleans, ainsi qu’un peu de double unders en toute fin de soirée:

Pour conclure, à toux ceux qui hésiteraient à aller les voir pour s’inscrire, je ne peux que vous conseiller de le faire: une belle salle, tout ce qu’il faut de matériel, des coachs présents et agréables, et une bonne ambiance générale, foncez !

MAJ 13/02/2012

Vidéo promotionnelle de Crossfit Bordeaux, très bien faite, qui reflète parfaitement l’ambiance de la salle, et me rend déjà nostalgique de ma visite !

2 Commentaires »

  1. Benjamin 5 juillet 2012 at 11 h 48 min - Reply

    Une nouvelle salle c’est ouverte à Bordeaux qui appartient toujours aux deux frères de Crossfit Bordeaux et qui se situe au 197 cours Judaïque.

Commentaires »