Swiss Team Challenge 2012

Teba 18 août 2012 0
Swiss Team Challenge 2012

Le samedi 11 août 2012 s’est déroulé la compétition annuelle Swiss Team Challenge. Il s’agit d’une succession d’épreuves par équipe de 4 athlètes se déroulant dans chaque box du pays. Pour que des crossfitters de tous les niveaux ou presque puissent participer, il était possible de s’inscrire soit en firebreather, soit en regular.

Cette compétition s’appuie beaucoup sur la confiance. En effet, chaque box inscrit les résultats de ses teams (Teams de Crossfit Riviera) sur une page internet afin que tout le monde puisse voir les résultats. Avant le challenge nous avons reçu les wod et les standards détaillés pour chaque mouvement.

La journée s’est divisée en 3 events ou 6 wods.

Event 1

Les wod 1 et 2 se succèdent sans pause. Le wod 1 comporte 2000m de rameur. Chaque participant se doit de faire au moins 1m. Le wod 2 se compose de 3 mouvements: des wall-ball shots, des tractions et des power cleans. Vu la variété de ces 3 exercices, il fallait bien jauger les points forts/faibles de chacun.

Event 2

Pour cet event, une partie technique et cardio suivie d’une partie plutôt résistance musculaire puis d’une partie force se succédaient. Pour le wod 3, à tour de rôle chaque membre devait enchainer 5 double sauts à la corde (ou 20 pour les firebreather). Un set de 5 validé valait un point. Je peux vous dire que six minutes de DU c’est long ! Ensuite pour le wod 4 il s’agissait d’enchainer des hang snatch (ou squat snatch) à un poids relativement modeste. Pour finir un wod 5 où il fallait trouver son max au soulevé de terre, MAIS avec un impératif: prise pronation uniquement. Un grand défi pour les faibles du grip !

Event 3

Le chipper final se compose de 10 exercices bien différents. Ici encore la répartition des rép est d’une importance capitale ! La surprise du chef, un exercice très rarement vu: les inverted burpees. Je vous laisse aller voir sur youtube de quelle joyeuseté il s’agit !

La stratégie compte beaucoup ici. En effet, le nombre de répétitions par exercice peut être divisé entre tous les membres de la team comme bon leur semble. Le seul impératif est que chaque membre fasse au moins une rép. Au moins une femme ou un homme devait être présent dans chaque team. Il était important de connaître ses forces et ses faiblesses afin de les combiner avec ses partenaires pour se diviser le travail et être efficace. Par exemple, je suis mauvais aux wall ball shot et aux tractions,  j’ai donc fait peu de rép de ces exercices-là. En revanche je maitrise bien les snatch, j’ai donc fait plus de réps que mes partenaires. De plus, les femmes ont des standards différents (notamment des jumping pull-ups au lieu des pull-ups), donc il était plus malin de leur laisser faire plus de réps de certains exos.

Tous ces paramètres qui sont nouveaux pour nous rendent les épreuves encore plus intéressantes. Il ne faut pas seulement aller au bout de ses capacités physiques, il faut également garder une certaine lucidité pour savoir qui  enchaine quel exercice.

De plus, c’était la première fois pour moi que je faisais 3 « séances » en une journée, je redoutais un manque d’énergie pour le 2ème et 3ème event. Pour finir, j’ai bien tenu le coup. Je me suis bien hydraté, bu de la Whey et des glucides à IG haut et mangé une banane et une barre de céréale. De plus, j’ai pris du temps pour faire des auto-massages et des étirements statiques. Le lendemain la fatigue et les courbatures se sont bien faites ressentir, mais ça ne m’a pas empêché d’aller m’entrainer !

Pour finir la journée s’est terminée par un bain d’eau glacé (très utile pour la récupération !) et des grillades avec en dessert un cake paléo noisette/banane !

Commentaires »