Stress & cortisol

28 août 2013 3
Stress & cortisol

Comme tout bon crossfiteur qui se respecte, vous voulez progresser encore et toujours à l’entraînement. Votre diète est sujette à changements également, vous la voulez bien évidemment optimale pour qu’elle vous permette de ne pas prendre de gras, d’avoir une bonne « masse maigre » (muscles) et de récupérer de façon optimale… On teste, on juge, on change…. Oui, cela peut devenir contre-productif. Pourquoi? Le stress tout simplement!

Un seul responsable : le cortisol

Le cortisol est l’hormone du stress. Elle est l’antithèse parfaite d’une autre hormone bien connu dans le monde sportif entre autre : la testostérone. Comment est-elle sécrétée? Lorsque vous percevez quelque chose de stressant, une cascade d’éléments biologiques s’ensuit. Tout d’abord, votre taux d’adrénaline (qu’on appelle l’hormone guerrière) monte soudainement : sueur, rythme cardiaque qui augmente, mains moites etc … Ceci est une réaction normale du corps qui se prépare à réagir devant un danger imminent. Seulement cette « hormone guerrière » n’agit pas seule ! Votre cerveau envoie un message aux glandes surrénales qui libèrent alors le cortisol. Contrairement à l’adrénaline, ses effets ne sont pas perceptibles, voilà pourquoi nous l’appelons « l’hormone espionne ».

A quoi sert cette hormone ?

Elle prend les « commandes » en cas de situation stressante. Son but ? Transformer le gras en sucre, pour ensuite y mobiliser toute l’énergie et l’envoyer à certains endroits précis du corps. Un exemple simple : vous vous trouvez face à un danger et la seule issue est la fuite : le cortisol va vous envoyer de l’énergie dans les muscles des jambes pour vous permettre de détaler à toute vitesse ! Certains organes digestifs et même votre système immunitaire peuvent s’arrêter de fonctionner (ou en moindre quantité) pour permettre une action plus complète de l’hormone. Alors vous imaginez ? Un stress permanent (lié à l’entraînement intensif par exemple) conduit à une production journalière d’adrénaline et de cortisol ; votre corps doit constamment renouveler ses niveaux d’énergie qui seront stockés sous forme de tissu adipeux. Et oui ! Vous avez bien compris : ventres, cuisses, fesses etc… De plus, si votre système immunitaire doit fonctionner en « mode économie » tous les jours, ne vous étonnez pas d’être plus sensible aux virus, maladies etc… Il va de soit que le fonctionnement cardiaque peut lui aussi pâtir d’un trop grand stress. Mais relativisons : l’hormone espionne est bien évidemment nécessaire à notre bon fonctionnement, en moindre quantité. Vous savez ? Le fameux coup de barre de l’après midi ? C’est elle ! Le plein d’énergie le matin ? C’est elle aussi ! Il faut juste savoir comment la réguler et la maîtriser.

Comment faire face au stress ?

Comme toujours, une bonne nutrition est la clé ! Des aliments sains, naturels et nécessaire à la réparation de votre corps après l’entraînement. Le thé a aussi un effet apaisant sur l’hormone du stress. Mais pas seulement ! Pourquoi ne pas essayer le yoga ? Beaucoup de postures et de techniques de respirations (ventrale, par le nez…) vous permettrons d’abaisser votre taux de cortisol. Ne négligez pas les massages, stretching et autres « foam roller » et mobilité. Autre facteur déterminant : le sommeil. On ne le dira jamais assez : dormez ! Reposez-vous, relaxez-vous et essayez dans la mesure du possible d’obtenir des nuits d’au moins 8h de sommeil. La musique peut elle aussi aider certaines personnes à se calmer ! Enfin, voilà peut être le point le plus simple à mettre en oeuvre et pourtant le moins courant : RELATIVISEZ ! Faites un point sur votre vie quotidienne, est-ce que les choses valent vraiment autant le coup ? Essayez d’apprendre de vos erreurs et de ne pas vous morfondre … Il y a toujours des choses plus graves ! Profitez des choses simples, de vos amis, de votre famille etc… Savourez chaque instant de votre vie et vous verrez, vous vous en porterez mieux!

yoga

Une petite expression anglophone pour résumer le tout : « keep it simple ! » (garde le simple). Savoir faire un break, relativiser, profiter des petites choses peut sincèrement jouer un grand rôle sur votre corps, sur votre forme, votre moral et vous permettre d’aller plus loin par la suite, sans passer par les désagréments causés par le stress. NO STRESS !

3 Commentaires »

  1. Nico 30 août 2013 at 19 h 43 min - Reply

    et moi qui adore justement faire des montés d’adrénaline car j’ai de meilleur sensation…
    Du coup est ce qu’une cure de stimulant de testostérone peut palier à ce soucis ?

  2. Honore 31 août 2013 at 11 h 41 min - Reply

    Ne t’inquiète pas Nico pas de soucis! Tu peux toujours te faire des montées d’adrénaline 😉 C’est juste qu’il faut savoir qu’à force de soumettre un stress permanent à notre corps, celui-ci peut nous envoyer un message pour dire « he ho stop là!!! Je suis fatigué »! Il faut savoir être raisonnable, éviter le surrentraînement et le surmenage en prenant bien soin d’avoir du repos adéquat! Pas besoin de cure de testostérone 😉 Le meilleur moyen, c’est le repos naturel, la mobilité, le stretching etc… J’espère t’avoir éclairé 😉

  3. Nico 1 septembre 2013 at 11 h 29 min - Reply

    ok merci beaucoup 🙂

Commentaires »