Présentation d’un crossfiteur masters Jules-Rosette Thierry

Hélène 22 juin 2016 0
Présentation d’un crossfiteur masters Jules-Rosette Thierry

On l’a découvert lors des derniers Opens où il a dominé sa catégorie en France signant les meilleurs scores sur chaque épreuve ! Il termine 27ème Européen et 359ème mondial sur près de 4500 inscrits après les 5 semaines de compétition, ce qui montre son niveau et sa détermination. Ce travailleur acharné, est aussi un passionné de la vie, doté d’un bon sens de l’humour !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Thierry JULES-ROSETTE, j’ai 50 ans (là je crois que je vais en surprendre plus un) et je mesure 1m77 pour 81 kg. Je suis ingénieur en automatismes industriels. J’ai toujours eu une activité physique comme le running, l’athlétisme

Comment as-tu connu le CrossFit ? Qu’as-tu aimé ?

Par hasard fin 2012, je finissais une séance de running et sur mon parcours je me retrouve devant l’une des rares salle de CrossFit en France. Je suis rentré et j’ai pu assister à une séance.

Thierry Jules-Rosette

Le lendemain, je faisais mon premier WOD et j’ai franchement dégusté, mais j’y suis retourné, j’en profite pour remercier mon tout premier coach Loïc Menguy qui a reprogrammé mon corps. Très rapidement je suis passé à 5 entraînements par semaine.Malheureusement pour moi, j’ai dû m’interrompre quelques mois après le début pour une opération du genou gauche et plus précisément le tendon rotulien. Je précise tout de suite que ce n’était absolument pas dû au CrossFit. Après un arrêt de quatre mois, j’ai repris l’entraînement de zéro avec une jambe qui, immobilisée plusieurs semaines, ressemblait à une patte de flamand rose. A partir de cette période j’ai privilégié le CrossFit par rapport à mes autres activités sportives.

Qu’est-ce que le CrossFit t’apporte dans la vie ?

Des courbatures (rires). Plus sérieusement c’est avant tout du bien-être.
Pour moi ce n’est pas seulement un sport et je sais que cela revient souvent mais c’est vrai. C’est un mélange de convivialité, de partage. L’ensemble crée cette addiction que tout crossfitteur connaît. Tu le ressens d’autant plus quand tu visites des boxs. J’ai eu la chance de woder en Europe, USA,Canada en Asie….C’est toujours la même chose on a immédiatement nos repères. Moi j’ai besoin de sentir le groupe autour de moi pendant un WOD c’est essentiel. Ma philosophie : « Le CrossFit c’est parce que ça fait mal, que ça fait du bien ! » et que j’aime « détester » mes coaches pendant une séance dur c’est-à-dire presque tout le temps.

Thierry Jules-Rosette

Es-tu adeptes d’autres sports ?

Je pratique la course à pied régulièrement, c’est un effort différent du CrossFit et peut-être plus solitaire. Je fais régulièrement des semi-marathons et pour me tester j’ai même couru des épreuves en ayant seulement l’entraînement CrossFit et c’est passé. D’ailleurs la veille de mon 16.5 j’ai couru 15 km -je sais pas bien-

De quelle manière se déroule ta semaine d’entraînement et tes séances ?

Je m’entraîne cinq fois par semaine, 3ON / 1OFF/ 2ON. Je suis la programmation de mes coaches à Torcy CrossFit Bay. Les samedis et dimanches sont réservés au running (10/15km)

Thierry Jules-Rosette

Fais-tu des entraînements spécifiques d’haltérophilie ?

Non.

Comment gères-tu l’alimentation ?

Je mange normalement ou plutôt raisonnablement sans excès en privilégiant les légumes, peu de féculents.

Suis-tu une diète particulière ?

Pas de diète particulière.

Quel est ton cheat meal ?

Mon cheat day c’est haricots verts et poisson vapeur !

Thierry Jules-Rosette

Qu’as-tu pensé des compétitions auxquelles tu as participé ?

Cette année, les opens étaient organisés dans notre box le dimanche et tous les inscrits étaient là pour s’encourager. Quand on participe à une compétition, on se prend très rapidement au jeu et de ce fait j’ai vu des compétiteurs réussir un mouvement pour la première fois et çà c’est juste super. J’ai participé aussi à des compétitions dans d’autres box et à chaque fois c’était formidable.

Quels sont tes objectifs sportifs pour cette année ?

Pour l’instant, ce qui me motive c’est de participer avec mes partenaires d’entraînement aux épreuves comme les opens et je suis moins motivé pour le reste. Mais je fais essayer de me concentrer sur cette partie maintenant et participer à des Throwdown comme les Frenchs (histoire de représenter ma box) que je ne fais pas cette année.

Thierry Jules-Rosette

Te sens-tu prêt pour ces objectifs ? Qu’en espères-tu ?

Je dois travailler mes points faibles et les mouvements que je n’aime pas pour les opens 2017 parce que j’aimerais obtenir un meilleur classement final.

Quels exercices appréhendes-tu ? Lesquels apprécies-tu ?

Là, il y en a qui font rigoler : Le HSPU, le HandStandWalk, le rameur.

Thierry Jules-Rosette

Mon préféré : Assez paradoxalement le double under parce que j’ai souffert avant d’y arriver. Et un autre mouvement qui même s’il ne m’aime pas (pour l’instant) le Snatch que je trouve très esthétique.

Peux-tu nous donner quelques-unes de tes performances ?

Deadlift : 185kg,
Fran : 4’22 »,
Annie :4’28’
Backsquat: 145 kg
Frontsquat: 135 kg
Clean & jerk: 93 kg
Snatch: 85 kg
Max unbroken DU : 167

Quelle question aurais tu aimé qu’on te pose ? et la réponse

Que pensent les non crossfitteurs de notre discipline ?

Ce n’est pas compliqué, on nous prend tous pour des fous.

Thierry Jules-Rosette

Un dernier mot pour conclure ?

Je trouve que Playfitness fait un travail de fou et rien que pour ça bravo !
Je remercie aussi tous les coaches qui m’ont entrainés comme Gianni, Alex, et toute l’équipe de ma box CrossFit Torcy Bay : Morgan, Julien, Yassi et Jeanne ainsi que tous les adhérents
Enfin je crois que c’est ensemble que les boxs feront avancer cette discipline donc il ne peut y avoir de rivalité mais uniquement du partage comme nous le faisons pendant un WOD.

Thierry Jules-Rosette

Commentaires »