Portrait d’une crossfiteuse master – Anna Bauduin

Hélène 9 juin 2013 2
Portrait d’une crossfiteuse master – Anna Bauduin

C’est une master dynamique que l’équipe de play-fitness.fr à choisi de vous présenter aujourd’hui. Toujours prête à relever des défis, elle a découvert le CrossFit lors d’une initiation et à enchainé sur les qualifications pour le RCFFC parvenant a se hisser jusqu’en finale. Elle participera le week-end prochain à la finale des French Throwdown où vous pourrez admirer sa combativité mais également sa gentillesse en dehors du terrain. Bonne chance pour la finale !

Peux-tu te présenter en quelques mots (taille, poids, parcours sportif, personnel, professionnel, etc) ?

Je m’appelle Anna Bauduin, j’ai 41ans. Je mesure 1m55 et pèse 50kg. Je suis maman d’un petit garçon de 7 ans et demi nommé Yaël que j’aime par-dessus tout.

Le sport est entré dans ma vie dès l’âge de 8ans. J’ai démarré la gymnastique artistique (sur agrès), une vraie passion durant 10ans où j’ai pu me réaliser et me spécialiser. Après de longues heures d’entrainement, d’acharnement et de progrès, Je suis entrée en équipe de France et j’ai pu participer aux compétitions internationales de référence (Europe-Monde-JO).
Suite à cette carrière gymnique, j’ai stoppé l’activité sportive durant plusieurs années (saturation : besoin de souffler physiquement et mentalement), puis progressivement je suis retournée à la pratique physique et de loisirs par le biais de la course à pied, le VTT, le fitness, le renforcement musculaire, la nage en mer, la grimpe d’arbre, le streetsurfing, kayak de mer…

Le sport a toujours jalonné ma vie y compris a travers le métier que j’exerce. Je suis cadre d’état et professeur de sport du ministère des sports. Mon rôle de conseillère technique (développement, formation, évaluation, expertise) se fait en direction départementale de la cohésion sociale de la Manche en Basse-Normandie.

annagym2

Comment as-tu connu le CrossFit ? Qu’as-tu aimé ? Qu’est-ce que le CrossFit t’apporte dans la vie ?

J’ai découvert le CrossFit l’an passé au salon du body fitness à Paris. C’est là que, pour la première fois, j’ai tenté l’initiation puis l’une des qualifications proposée sur place pour le RCFFC. Qualifiée en demi-finale à Paris, j’ai poursuivi l’aventure en découvrant ce sport peu à peu, sur le tas. En demi-finale, je me suis blessée au poignet et n’ai pu participer à la finale alors que j’étais qualifiée.

Je suis très attachée aux valeurs du sport et pour le CrossFit, l’effort, la persévérance, le dépassement de soi, l’entraide, la solidarité sont des valeurs qui ressortent plus particulièrement.
Le CrossFit est l’outil qui permet de m’accomplir encore aujourd’hui sportivement. Ma mentalité compétitrice ne m’a jamais quittée et est largement comblée grâce à ce sport.
Toutefois, il reste nécessaire de faire attention car durant des années, mon corps a été sollicité de manière extrême avec des charges d’entrainement très importantes…et … je n’ ai plus 16 ans !anna bauduin

Es-tu adepte d’autres sports ?

Comme évoqué précédemment, j’aime pratiquer différentes activités. Longtemps spécialiste, je trouve intéressant de s’ouvrir à de nouvelles pratiques et de découvrir de nouveaux horizons sportifs. J’aimerai faire de la plongée sous-marine prochainement et cet été, je pense m’entrainer sous un format de triathlon débutant.

De quelle manière se déroule ta semaine d’entrainement et tes séances ? Fais-tu des entraînements spécifiques d’haltérophilie ? (si oui, en club, en box ou seul ?)

Depuis le début de cette pratique je m’entraîne seule, sans box, sans coach, avec le matériel disponible, pas toujours adapté, au sein d’une petite salle de musculation modeste proche de chez moi. Je ne prends aucun cours particulier d’haltérophilie ou autre.

Je trouve le soutien et l’aide de mon entourage sportif proche pour des conseils techniques et une programmation ajustée sinon je me renseigne et pose des questions autour de moi. Le fait de se filmer pour les qualifications sur vidéo ou celui de participer au play-fit games en ligne permet également des retours enrichissants sur l’exécution des gestes et leur validation ou pas dans les WOD demandés.

Je m’entraine selon la gestion du quotidien, entre mes charges parentales, mes responsabilités professionnelles, mon état de forme. Globalement je m’entraine 3x par semaine en salle et si je peux 1x supplémentaire en cardio sur une activité de pleine nature.

    anna bauduin

Comment gères-tu l’alimentation? Suis tu une diète particulière?

Je mange équilibré et selon les principes paléolithiques, également en fonction de mon groupe sanguin la grande majorité du temps, de façon régulière. Pour autant, je ne me prive pas et s’il faut faire des écarts, je les fais volontiers. Il faut rester épicurien !

Qu’as tu pensé des qualifications auxquelles tu as participé (opens, french throwdown) ?

J’ai pris avec sérieux les préparations aux qualifications. Je me suis entrainée avec parfois du matériel inadapté et ça ne m’a pas facilité la tâche. Le manque de repères (feed back, consignes, pas de coach surplace…) reste un point faible dans ma pratique seulement je m’adapte.

J’ai trouvé les 3 WOD différents, complémentaires, avec chacun ses spécificités (orienté gym, orienté haltéro et force, orienté cardio et jambes)

Quels sont tes objectifs sportifs (et ou professionnel) pour cette année (passé ou futur)? Te sens-tu prêt pour ces objectifs ? Qu’en espères-tu ?

Mes objectifs sportifs cette année sont la participation au French Throwdown : aller au bout et donner le meilleur de moi-même compte tenu que l’an passé j’étais blessée pour les finales.
C’est avant tout une confrontation contre moi-même, un challenge personnel, me retrouver dans des conditions similaires à ce que j’ai vécu auparavant lorsque j’étais gymnaste (avec quelques années en plus au compteur !!) Le plus beau clin d’œil pour moi est de vivre cette finale à l’INSEP, lieu d’entrainement que j’ai connu durant 5 ans quand j’étais adolescente. « La boucle est bouclée… »

C’est également me faire plaisir en me dépassant, profiter du spectacle, des performances des athlètes spécialistes du CrossFit et partager un moment fort sportif entre passionnés. Je fais partie des indépendants humbles qui ne cherchent pas un classement de tête mais toutefois je reste motivée.

anna bauduin

Quels exercices appréhendes-tu ? Lesquels apprécies-tu ?

L’haltérophilie reste mon point faible. Les gestes sont précis, techniques. Avec des charges additionnelles de plus en plus lourdes + la logique d’explosivité et rapidité d’exécution, la déperdition d’énergie et la déformation du geste sont fréquentes. C’est le pan du CrossFit qui me parait le plus difficile. De plus, il est couteux et douloureux physiquement (articulations, aie-aie !).

Ce que j’apprécie c’est la variété et la diversité des gammes d’exercices possibles à combiner. C’est le croisement et la complémentarité de disciplines à production de formes et de force.

Peux-tu nous donner quelques-unes de tes performances ?

Mes performances se situent dans les exercices de gymnastique, le milieu sportif dont je suis issue.

Anna Bauduin

Un dernier mot pour conclure?

C comme Carburant corporel
R comme Rythme d’exécution
O comme Organisme fortement sollicité
S comme Souplesse articulaire
S comme Sculpture physique
F comme Force athlétique
I comme Impact et puissance
T comme Technique gestuelleanna bauduin

2 Commentaires »

  1. Romain Shogun 9 juin 2013 at 15 h 08 min - Reply

    Une femme et une athléte extraordinaire… de tout coeur avec toi pour les Finales… et tu peux compter sur moi….

  2. Bauduin Anna 9 juin 2013 at 21 h 12 min - Reply

    Merci Romain, Merci infiniment ! 🙂

Commentaires »