Portrait d’une CrossFiteuse Annie DeSaussure

Hélène 1 avril 2014 0
Portrait d’une CrossFiteuse  Annie DeSaussure

Annie DeSaussure, athlète de Reebok CrossFit Louvre a accepté de répondre à nos questions. Auteure d’un excellent début dans les 2 premiers WODS des Opens : 50ème avec 353 reps du WOD 14.1, 72ème avec 140 reps du WOD 14.2, elle était 42ème à l’issue de ces 2 WODs. Malheureusement sa 437ème place avec 133 reps au WOD 14.3 et sa 227ème place avec 180 reps au WOD 14.4 l’ont rétrogradé à la 132ème place du classement Européen. Nous lui souhaitons bonne chance pour la dernière épreuve des Opens en espérant qu’elle puisse participer au Regional en individuelle ou avec l’équipe de la box actuellement 42ème du classement.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Annie DeSaussure, j’ai 27 ans et je mesure 1m75 et je pèse 68 kilos à peu près. Je suis actuellement en train de terminer mes études, plus précisément d’écrire ma thèse.

Comment as-tu connu le CrossFit ?

Je suis originaire des États-Unis et j’ai commencé à faire du CrossFit il y a un peu plus de trois ans, janvier 2011 pour être précise. Le CrossFit commençait à être connu, mais c’était encore un sport de connaisseurs à l’époque. J’en ai entendu parler parce que mon père en faisait (ma famille habite dans l’état de l’Ohio aux USA) et quand j’étais chez mes parents pour les vacances de Noël, il me racontait ses entraînements en revenant à la maison le soir. Ça m’a donné envie ! J’ai ensuite trouvé un gym dans la ville où j’habitais, New Haven dans le Connecticut sur le côte Est et j’ai toute de suite accroché. Je savais que c’était pour moi dès le premier jour, et je n’ai pas arrêté depuis !

Annie DeSaussure

Qu’as-tu aimé ? Qu’est-ce que le CrossFit t’apporte dans la vie ?

J’ai surtout aimé le fait d’entraîner en groupe avec un coach qui vous aide. Avant le CrossFit, je ne savais jamais quoi faire dans une salle de sport. Avec le CrossFit j’ai énormément appris sur le fitness, la musculation, l’haltérophilie… et j’ai appris à faire des choses dont je ne me serais jamais pensé capable. J’ai appris à me pousser au bout de mes capacités et de me dépasser moi même dans mes efforts. J’arrive à faire des choses qu’auparavant j’aurais pensé impossible.

Pour moi, le CrossFit c’est un entraînement et un sport, bien sûr, mais c’est aussi bien plus. Dans mes entraînements, j’ai appris  à avoir plus confiance en moi et à me confronter à mes peurs. Souvent je compare des défis ou des difficultés dans ma vie en dehors du gym à un entraînement pour m’aider à y faire face. Le CrossFit vous entraîne dans la force mentale aussi bien que la force physique.

Finalement, le CrossFit c’est aussi une communauté. J’ai rencontré énormément de gens à travers le CrossFit, et je m’y suis fait de très bons amis. (C’est aussi là où j’ai rencontré mon copain !) Je sais qu’il y aura toujours des amis dans le gym quand j’y vais, et c’est à chaque fois un plaisir de rentrer dans la salle et de les voir. C’est d’autant plus important pour moi étant donné que je suis chercheuse et je travaille la plupart du temps seule. Le CrossFit est pour moi une communauté très précieuse.

Annie DeSaussure

Es-tu adeptes d’autres sports ?

Pas particulièrement, même si je fais de la course à pieds de temps en temps et j’aime aussi essayer d’autres sports occasionnellement pour changer, comme l’escalade ou le cyclisme. J’ai fait de la course à pieds pendant des années au lycée, mais depuis des problèmes de genoux m’ont obligé à abandonner. Sinon je marche beaucoup et je fais du vélo tous les jours dans les rues de Paris !

De quelle manière se déroule ta semaine d’entrainement et tes séances ?

Avant de venir en France cette année, je m’entraînais 5 jours par semaine, lundi-mercredi, repos jeudi, entraînement vendredi et samedi, repos dimanche. Malheureusement ce rythme est un peu difficile à tenir pour moi à Paris à cause du travail. Du coup, j’essaie de m’entraîner 3-4 fois par semaine, même si en ce moment avec les Opens je m’entraîne un peu moins pour garder toutes mes forces pour les wods de la compétition.

Annie DeSaussure

Pour mes séances, soit je suis l’entrainement du jour du gym, c’est-à-dire ce qui est programmé pour tout le monde à Reebok Crossfit Louvre, soit je suis le programme d’un des coaches, David, ou bien un programme d’un gym aux USA comme Invictus. Souvent je fais un peu de force ou d’haltérophilie suivi d’un workout un peu plus cardio. Je ne suis pas de programme ou de cycle particulier en ce moment, même s’il faudrait si je veux aller aux régionales !

Fais-tu des entraînements spécifiques d’haltérophilie ?

J’essaie de travailler ma technique autant que possible, et quand je peux je suis des cours d’haltérophilie à la box. Aux USA je faisais aussi de temps en temps des stages d’haltérophilie organisés par des coaches ou des anciens olympiens. Çà peut beaucoup aidé avec la technique, mais il faut en faire beaucoup et régulièrement pour que ça devienne automatique.

Annie DeSaussure

Comment gères-tu l’alimentation ? Suis-tu une diète particulière ?

J’ai suivi la diète paléo pendant longtemps – c’est-à-dire pas de pain ou de graines, beaucoup de viande et des légumes verts surtout. Pas de produits laitiers non plus. Je le fais pas vraiment ici parce que c’est quand même dommage de ne pas manger de pain ou de fromage en France ! De plus, j’ai découvert que pour moi, quand j’essaie de faire des compétitions, c’est parfois mieux de manger des carbs le soir avant pour avoir de l’énergie. Du coup, je mange du riz et des lentilles assez régulièrement. Sinon j’essaie de manger « clean, » donc de manger frais et des choses naturelles. C’est ça le plus important. Mais je craque sur des pâtes ou de la pizza aussi le weekend de temps en temps ! Et je mange beaucoup de chocolat noir. C’est bon pour la moral aussi !

Qu’as tu pensé des compétitions auxquelles tu as participé ?

J’adore les compétitions. Je trouve que c’est un moment pour se donner au maximum, et c’est vraiment une bonne d’expérience d’être entouré d’autres athlètes et de sentir l’énergie du groupe. Je me suis inscrite cette année au French Throwdown organisé par la box, et j’ai hâte d’y participer !

Annie DeSaussure

Quels sont tes objectifs sportifs pour cette année ?

Cette année, je ne me suis pas vraiment mis d’objectifs sportifs particuliers. Je ne m’attendais pas à avoir des résultats compétitifs dans les deux premiers wods des opens. On verra comment les Opens vont se passer dans les deux semaines à venir, mais je me dis que finalement, aller aux régionales paraît pour la première fois envisageable ! J’aimerais l’année prochaine me préparer plus sérieusement et tenter les régionales en Europe, soit en individuel ou en équipe. J’ai aussi pour objectif d’arriver à faire les muscles-ups. Je n’y arrive toujours pas et il faut savoir les faire à tout prix ! Sinon, je suis en train également d’écrire ma thèse, et j’espère la finir l’année prochaine et de trouver un travail dans l’enseignement ou ailleurs. Dans tous les cas, une année de travail intense s’annonce !

Quels exercices appréhendes-tu ? Lesquels apprécies-tu ?

Mon talon d’Achille, c’est vraiment les thrusters et les wall-balls. Je ne suis pas très forte en squat, à cause des problèmes de genoux. J’adore tout ce qui est cardio, les double-unders, les kettlebells légers, et je préfère les épaulés-jetés par dessus de tout !

Annie DeSaussure

Peux-tu nous donner quelques-unes de tes performances ?

Ca fait longtemps que je me suis testé vraiment alors c’est sûrement plus représentatif..
– Deadlift max : 255 lbs,
– Clean : 170 lbs,
Jerk : 170lbs,
Snatch : 115lbs
– Cindy j’ai fait 18 ou 19 tours je pense,
– Fight Gone Bad : 328 reps (il me semble),
Grace : 3:16,
500m Row : 1:44

Un dernier mot pour conclure ?

Merci beaucoup de m’avoir donné l’occasion de m’exprimer sur le CrossFit ! Je voudrais aussi remercier mes coaches à la box de Reebok Crossfit Louvre qui me soutiennent tous et me poussent à me dépasser, surtout Daniel Chaffey, le chef !, David Lenouvel et Elie Margerin. Et sinon je dis Allez Reebok Crossfit Louvre ! On a deux semaines encore à tenir dans les Opens, et on va tout donner pour aller à Copenhague aux Regionales !

Reebok CrossFit Louvre Annie DeSaussureFiche athlète CrossFit Games

Crédits photos : Annie DeSaussure

Commentaires »