Les bénéfices du massage

Benjamin 1 octobre 2012 0

J’ai eu ma part de massages. Pas comme ceux que Travolta a pu évoqué dans ‘Pulp Fiction’, rappelez-vous — mais quand je me sens vraiment crevé, je me dirige tout droit vers le centre thérapeutique sportif du coin et j’y passe une heure à me faire masser par Loïs, ma masseuse régulière. Loïs est assez vieille pour être ma grand-mère ( et me donne beaucoup de conseils affectueusement pendant la séance, du genre « Rappelle-toi, n’envoie pas de texto quand tu conduis ! » ou encore « tiens-toi droit, ne mets pas ta tête dans les épaules ! » ), mais cette dame a des mains d’acier. Elle pourrait probablement casser ma colonne en deux avec ses mains d’ours.

Je n’y vais pas pour me relaxer. En dépit de la musique douce du spa qui est diffusée dans les pièces, je trouve difficile de me détendre quand Loïs enfonce vigoureusement ses coudes dans mes tissus musculaires ou encore qu’elle passe ses articulations sur les muscles latéraux des cuisses . La première fois que j’ai eu affaire à elle, j’ai failli m’étouffer et je lui ai dit d’appuyer aussi fort que possible. Ce qu’elle a fait. Et maintenant, je suis sûr qu’elle essaye régulièrement de tester mes limites à la douleur ( lesquelles sont à priori peu élevées ).

Depuis, alors que je suis en train de me mordre les lèvres de douleur sous les massages de Loïs, l’autre partie de moi-même adore cette expérience. Plus encore, je me suis toujours senti mieux, comme si je récupérais plus rapidement après mes WoDs.

Mais est-ce que les massages boostent réellement la récupération ? Nous savons que les exercices intenses que nous pratiquons provoquent des micro-déchirures dans les fibres musculaires, et peuvent déclencher des réactions auto-immunes ( aussi appelées ‘inflammation’ ). Est-ce que les massages aident à calmer ces inflammations ?

Quelques études ont montré qu’il y a « peu d’assistance à la récupération ou à la performance par l’utilisation de massages ». En fait, une étude a même prouvé qu’ils détérioraient, en réalité, l’afflux sanguin et empêchait donc la suppression des acides lactiques dans les muscles, après des exercices intenses — L’opposé exactement de ce nous voulons obtenir, pour être honnête. Ceci a été mesuré après examens de divers échantillons sanguins pris d’athlètes qui participaient à cette étude.

Plus récemment, cependant, un groupe de chercheurs canadiens a fait une étude plus approfondie de ce qui pouvait arriver aux muscles des athlètes quand ils étaient massés après efforts.

Leur expérimentation a exigé d’une part que les sportifs devaient aller jusqu’à l’épuisement, d’autre part que des tissus musculaires devaient être prélevés dans les jambes dans le but de faire les analyses. En dépit des obstacles rencontrés, les scientifiques ont réussi à trouver 11 jeunes et braves volontaires masculins …

Dans la première visite, ils ont fait une biopsie sur une jambe de chaque sujet au repos. A la deuxième session, ils leur ont fait faire des exercices cardios sur un vélo d’appartement pendant plus d’une heure et jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus continuer. Ils ont ensuite massé une cuisse de chaque sportif, en laissant la deuxième ( cuisse ) récupérer d’elle même. Immédiatement après le massage, ils ont refait une biopsie dans les muscles des cuisses. Après avoir récupéré sur deux heures et demi de temps, ils ont refait une troisième biopsie pour garder une trace du processus de blessure et de récupération musculaire.

Ouuuuuuais. Et ouch.

Quand on compare les tissus des jambes massées à celles qui ne le sont pas, les chercheurs ont trouvé que les massages « réduisaient la production de composants appelés ‘cytokines’, lesquels jouent un rôle critique dans le processus d’inflammation. Les massages stimulent également la mitochondrie, ce sont les acteurs dynamiques minuscules à l’intérieur des cellules qui convertissent le glucose en énergie essentielle pour la récupération ou encore le fonctionnement cellulaire.

‘Le résultat final est qu’il semble y avoir une réduction dans l’apparition des inflammations et une augmentation de la biogénèse mitochondriale’, aidant le muscle à s’adapter à la demande des exercices, nous dit l’auteur, Dr Mark A. Tarnopolsky.

Dr Tarnopolsky, un professeur en médecine et pédiatrie à l’Université McMaster qui se trouve à Hamilton, Ontario, dit qu’un massage ne fonctionne pas de la même façon que des drogues anti-inflammatoires ou DAINS ( Drogues Anti-Inflammatoires Non Stéroïdales ), lesquelles réduisent certes les inflammations et la douleur mais ralentissent la récupération. Pour le moment, beaucoup de gens prennent une aspirine ou de l’aleve au premier signe de fatigue musculaire. « Il y a certaines théories au sujet de ces produits disant qu’ils ont des réponses mal adaptées à long terme, surtout si vous supprimez constamment les inflammations avec des drogues. » ajoute-t-il. « Avec les massages, vous pouvez prendre un gâteau et le manger – les massages peuvent supprimer les inflammations et également améliorer la récupération des cellules. »

Leçon à tirer :

Quand vous êtes vraiment fatigués après une séance intense, n’allez pas prendre un ibuprofène. Réservez-vous un créneau pour un massage à la place.

Trop cher ?

Investissez dans un rouleau en mousse et quelques balles de lacrosse. ( Une autre façon de bénéficier du travail de mobilité des tissus profonds chez vous à l’abri des regards, plutôt qu’aller se faire masser par un professionnel : En plus, vous n’aurez pas à vous inquiéter de sortir un petit pet accidentel.

Traducteur: GhoSt222

Source: Lien

Commentaires »