WOD extérieur avec CrossFit Menton

Hélène 31 mars 2013 0
WOD extérieur avec CrossFit Menton

De passage dans le sud j’en ai profité pour rendre visite à Patrick Monoyer à la box de Menton Crossfit. Récent finaliste master de Kip my cup, le fringant quinquagénaire n’a rien perdu de son dynamisme et de sa bonne humeur.

72299_224988297645886_1266815626_n285219_224988760979173_1030426557_n26324_10151458875777435_92095896_n

Comment s’est développé la box depuis notre passage ?

La box se porte bien même si par moments on nous met des bâtons dans les roues. Une box dans une copropriété c’est pas vraiment l’idéal et encore plus en France ou un rien dérange les citoyens.

Vous avez participé à Kip my cup, les qualifications ont-elles créé une émulation ?

Notre participation à kip my cup a resserré les liens au sein du groupe de compétiteurs. Nous avons eu l’occasion de démontrer que même des athlètes qui n’avaient que trois mois de pratique pouvaient se révéler être des atouts potentiels pour les prochaines compétitions.

Comment les athlètes de la box ont vécu la finale ?

Tous les participants ont pris un énorme plaisir lors de cette journée très bien organisée dans laquelle ils ont pu s’exprimer dans une ambiance de folie.
Une incompréhension persiste néanmoins sur le classement final d’une des filles, mais nous restons fair-play et motivés pour l’avenir.

Cette journée de compétition vous a-t-elle motivé à sortir de votre zone de confort ?

Cette journée a permis aux athlètes d’être confrontés aux règles strictes de l’arbitrage en compétition, et a laissé apparaître quelques lacunes que nous avons pris en compte. Chacun va se mettre au travail pour pouvoir être le plus complet possible.

Tes athlètes sont ils motivés par les opens des games ?

Comme je le dis plus haut nous avons encore à travailler sur quelques points faibles et je pense que tout le monde en est conscient.
Nous allons essayer pour l’instant de rester dans ce qui nous semble accessible…

Quels sont les nouveaux projets de la box ?

Les projets pour Menton CrossFit sont assez simples:
– continuer à exister,
– propulser mes athlètes au plus haut niveau,
– améliorer les équipements de la box,
– et bien entendu amener encore plus de monde aux French Throwdown à Paris…

Un dernier mot pour conclure ?

Pour le mot de la fin je dirais simplement que nous vivons une belle expérience et que je suis heureux d’en faire parti.

Place à l’entrainement

Malgré la pluie une petit quinzaine d’athlètes est au rendez-vous pour ce WOD extérieur parmi lesquels pas moins de 6 filles dont Sandrine Micheaud (finaliste master) et Celia Giabbani (finaliste espoir).

Patrick me présente aux autres athlètes et nous dévoile le WOD du jour :

IMAG0389

Chacun(e) s’équipe d’une corde à sauter et nous quittons la box en trottinant pour gagner le front de mer où va se dérouler le WOD. Les quelques passants qui reviennent du marché nous regardent passer ébahis.

On slalome entre les flaques d’eau en essayant de garder les pieds au sec… pour le moment ! Patrick nous présente le spot d’entrainement : une esplanade face à la mer avec de grandes « marches » en bois.

Après quelques mouvements d’échauffement Patrick nous fait faire la reconnaissance du parcours de 400 m. Sympa le petit passage devant le Mc Do ! Le temps de reprendre son souffle et ses marques sur l’esplanade et c’est parti pour 20′.

WOD : AMRAP 20′

50 double unders / 150 unders, 10 burpees box jump,
15 push up,
20 squat,
400 m course à pied.

Le sauts s’enchaînent plus ou moins facilement selon l’agilité de chacun et très vite arrive le moment sympa des burpees : si au début on essaye plus ou moins de ne pas toucher le sol humide, très vite on se retrouve allongé dans l’eau et on se relève alourdi de quelques litres d’eau ! Le sol en bois est peu glissant mais il faut tout de même faire attention sur les sauts à ne pas trop atterrir au bord. Quelques pompes pour bien s’imprégner d’eau, quelques squats pour casser les jambes et c’est parti pour 400 m de course à pied sous le regard plus qu’ébahi des passants, le tout sous une petit pluie fine bien rafraîchissante.

IMAG0390IMAG0391

Cette fois plus personne ne se soucie d’éviter les flaques d’eau, et c’est dégoulinant d’eau que nous attaquons le deuxième tour, toujours dans la bonne humeur, sous l’oeil admiratif d’un vieux passant qui va rester un moment à nous regarder. A l’entame de mon 3ème tour Patrick sonne le rassemblement, nous demandant de ne pas partir sur le 400m afin de rassembler les troupes et de rentrer à la box.

On termine les squats et on attend ceux qui courent quand un valeureux part faire un peu de récup active dans la mer. Aussitôt je me tourne vers Celia et nous voilà parties à l’imiter, bientôt rejointe par une troisième. La mer est un peu fraîche mais c’est bien agréable.

IMAG0396

Patrick donne le signal du départ et c’est en trottinant que nous retournons à la box. Quelques passants nous encouragent, d’autres nous regardent interloqués, mais soudain Celia cri : « première à la box, première à la douche », et nous voilà toutes parties à sprinter !

Arrivés à la box tout le monde tente de s’essorer au mieux, Patrick rigole en nous demandant de nous servir de nos chaussettes pour faire un peu le ménage… (qui n’a guère besoin d’être fait). Les athlètes sont souriants et se félicitent d’avoir fini le WOD. Une dernière photo souvenir :

IMAG0399

Merci à Patrick et à tous les courageux pour ce bon petit training sympathique !

Crédits photos : Laurent Wallard et Guillaume Barbaz (photographes Kip my cup).

Commentaires »