Témoignage touchant d’un crossfiteur

Benjamin 12 avril 2013 3

Mail d’un lecteur de play-fitnes. Avec son accord, nous avons décidé de le publier car il nous a beaucoup touché. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite.

Bonjour,

Je vous adresse ce courrier pour vous dire que vous avez un site internet de qualité, qui a été le centre de ma motivation. Auparavant j’étais militaire (de 2007 à 2013), et comme vous le savez les militaires pratiquent beaucoup les méthodes de CrossFit, donc j’ai crée une base de CrossFit en étant militaire. Mais je ne savais pas que ça se pratiquait sous un nom, appelé le CrossFit.
De juin 2011 à janvier 2012 je suis parti en Afghanistan en tant que tireur d’élite et tireur de précision. La période la plus cruelle depuis que la France était en Afghanistan, beaucoup de soldats ont péri, avec un de mes amis dedans, et j’ai notamment beaucoup eu de blessures, physiques et morales, ça a été une mission dont je me rappellerai jusqu’à la fin de mes jours.

En rentrant en France, j’ai pu souffler, voir ma famille, et terminer mon contrat à l’armée, mais 3 mois après mon retour, j’ai eu un symptôme que beaucoup de soldats qui ont subi la guerre ont ! C’est le symptôme postromatique, des cauchemars répétitifs des événements qu’on a vécu; des flash de moments cruelles, en clair je ne dormais plus, bref un vrai combat, la journée j’étais en France, mais la nuit je partais en guerre.
Un jour, en étant au bout du rouleau, j’avais décidé de vouloir mettre fin à mes jours, mais quand je me suis retrouvé au bord de la falaise au couché du soleil, plein de flash sont venus, de ma maman, de mes amis, de ma famille, j’ai pas eu cette force d’être un lâche.

Le lendemain je suis aller à ma salle de musculation pour me changer les idées, pour ne pas penser. Et en discutant avec un coach, il m’a parlé du CrossFit que je ne connaissais pas, mais au cours de son explication, j’ai découvert que c’était proche du sport que je pratiquais à l’armée.
J’ai commencé par des exos de CrossFit qui m’on mis dans une situation où j’étais essoufflé comme pas deux, où je pouvais évacuer toute cette colère, oublier ces cauchemars, oublier cette guerre (si on peux dire ça). En rentrant chez moi j’ai commencé à m’informer, à me créer des programmes d’entraînement de CrossFit, et la première source et support sur le CrossFit, a été votre site internet, qui m’a beaucoup aidé, et qui m’aide toujours. A la suite de cela je me suis mis au CrossFit, à reproduire les wod de compétitions, à faire programmer des séances de 3 à 4h par jour. La pratique de ce sport me fait oublier tous ces cauchemars, et me permet de me surpasser, chaque jours.

Maintenant je me suis fixé un objectif c’est participer aux open de 2014 pour me qualifier au régionales, a l’heure actuelle j’ai reproduit les opens de 2013, et je dois vous dire que si j’y avais participé, j’aurais été qualifié aux régionales, car j’ai fait des résultats assez convaincants. Mais pour moi je ne suis pas prêt pour certaines raisons, car je ne maîtrise pas tout a fait encore tous les gestes au CrossFit, notamment en haltérophilie. Donc je ne voudrais pas me retrouver coincé devant un exo pendant une compétition que je ne saurais pas faire parce que je ne le maîtrise pas.

Je poursuis ma préparation et j’ai décidé de réaliser un court métrage avec un réalisateur, sur ce que j’ai vécu auparavant, car si je n’avais pas connu le CrossFit, je ne sais pas comment j’aurais pu m’en sortir, et dans ce court métrage je veux prouver qu’on peut s’en sortir avec sa propre volonté en pratiquant un sport, notamment le CrossFit, en gros le Crossfit m’a peut être sauvé d’un suicide ou d’un avenir peu prometteur pour moi.
Ce court métrage va surement créer un buzz et peut-être impressionner des personnes, mais ça sera pas le seul, et j’en ferai jusqu’à la fin de mes préparations…

Dès lors le court métrage réalisé, je vous l’enverrai, et j’ai aussi pris les films des wods des opens que j’ai réalisé. Pour l’instant je les garde, car pour l’instant je souhaite rester anonyme, bien que maintenant vous avez mon nom et prénom grâce au mail.
Je vous remercie d’avance de lire mon mail, et merci pour votre site en or.

3 Commentaires »

  1. jane 15 avril 2013 at 12 h 55 min - Reply

    Bon, je lis ce témoignage avec attention dont j’ai trouvé le lien sur facebook, lien qui était commenté par des post plus que désagréable.
    Chaque jour qui passe je suis à chaque fois un peu plus consterné par l’attitude de certains crossfiteurs qui se croient au dessus de la masse et qui « pète plus haut qu’ils ont le cul ».
    En effet messieurs qui êtes vous pour vous permettre de juger et critiqué les gens surtout d’une personne dont le but etait de remercier Benjamin et tout son équipe pour le travail formidable qu’ils font via ce site et non pas de se faire mousser comme vous semblez le croire.
    Le crossfit est un sport qui véhicule une image de respect, de moral, d’entraide (…), et vous avec vos allusions vous denigrez l’un des votres.
    Moi j’aimerais bien savoir ce que vous avez accomplit dans le monde du crossfit pour vous permettres de vous placer au dessus des autres, et de jugez vos « frères »?!
    Sa m’attriste de voir que vous piétinez toutes ses valeurs et qu’aujourd’hui tout est histoire de compétition et non plus de partage d’une passion.
    Je souhaite à cette personne qui a écrit ce témoignage qu’il aboutisse à son projet, qu’il se fasse connaître et qu’il vous embouche un coin en vous sur-passant.
    Je remercie Benjamin et toute son équipe pour le travail remarquable qu’ils font et de donner la parole ainsi.

  2. Flo 18 avril 2013 at 18 h 44 min - Reply

    Bonsoir,

    Poignant témoignage en effet.
    Pour moi aussi le CrossFit m’a permis de sortir d’une grosse dépression ; je comprends tout à fait le sentiment « d’évacuation » que procure le WOD au rythme des efforts que l’on donne. Rapidement le moral revient, on reprends confiance en soit, on veut aller toujours plus loin, on reprend goût à tout ce qui nous entoure.
    Merci d’avoir fait partager ce témoignage ; longue vie à ce site et bonne continuation pour tes projets 🙂

  3. cedric 19 avril 2013 at 10 h 35 min - Reply

    Bonjour,

    Je me retrouve dans cette histoire, j’ai eu 4 déploiements en Afghanistan et peu importe le non donné à ce que l’on vit en rentrant mais j’ai eu les même problèmes d’insomnies et de revivre certaines situations « compliquées » et là encore le remède fût le même, se faire mal pour évacuer la pression et le crossfit, que j’ai découvert il y a maintenant un an en Afgha par le biais des soldats Américains, m’y aide beaucoup.
    Alors bravo pour votre site où l’on y trouve de nombreux conseils et bravo à toi pour avoir eu le courage d’en parler parce que je sais par expérience personnelle que ce n’est pas simple, et si j’ai un conseil à te donner c’est d’en parler avec un médecin parce que crois moi ça aide.
    Bonne continuation à vous tous pour le travail de qualité qu’est votre site et merci pour la publication de ce mail.

Commentaires »