Présentation de Matthieu Montès – Qualifié pour les Londons Throwdown

Hélène 15 janvier 2013 0

Vainqueur ex-aequo des premiers RCFFC (championnat de France de CrossFit), second des Brussels Throwdown 2012 et des Lowlands Throwdown 2012, ainsi que 27ème des qualifications pour les Londons Throwdown, c’est au tour de Matthieu Montès de se présenter cette semaine. Non seulement c’est un grand athlète mais il est aussi connu pour son sourire, sa décontraction, sa bonne humeur et son fair-play !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Matthieu Montès, 31 ans, 1m77 pour 83kg. Je vis à Bruxelles et je travaille en tant que Web Developper dans la société BNP Paribas Fortis de Bruxelles. J’ai aussi comme objectif d’ouvrir ma propre salle de CrossFit, à côté de chez moi. J’envisage de le faire dans le courant de l’année si tout se passe bien.

565347_10200306627733139_811495335_n

Comment as-tu connu le CrossFit ? Quels aspects de la discipline t’ont fait accrocher ? Depuis combien de temps le pratiques-tu ?

Je me suis inscrit dans un club d’athlétisme (sport que je découvrais pour la première fois) après mon arrivée en Belgique à l’âge de 25 ans, je m’intéressais déjà à la préparation physique mais la discipline que j’avais choisi (le décathlon) m’a incité à m’inscrire dans une salle de fitness et à affiner ma « programmation » (j’ose utiliser ce mot mais j’étais loin d’avoir les connaissances que j’ai aujourd’hui). Et c’est là que j’ai essayé mes premiers mouvements d’haltérophilie: j’étais bien le seul à essayer des Power Snatchs (manque de technique) dans cette salle de fitness. C’est au détour de recherches Google que je découvre le CrossFit (que je mets un peu de côté dans un premier temps, le trouvant un peu trop « barbare » et pas assez adapté à mes besoins). Mais avec l’agréable surprise d’une future ouverture de Box à Bruxelles en 2011, où je me suis inscrit au mois de janvier 2012, j’ai peu à peu tout arrêté pour ne plus faire que du CrossFit.

Es-tu adeptes d’autres sports ?

Je me suis essayé au Basket-Ball, à l’athlétisme mais sur le tard, j’ai donc dû faire face à mon plus gros problème : je n’excelle en rien. J’ai donc utilisé ma seule « force » : j’adore faire de « tout ».

De quelle manière se déroulent tes séances ? Fais-tu des entraînements spécifiques d’haltérophilie ? (si oui, en club, en box ou seul ?)

Je m’entraîne à la Box de Reebok Crossfit Brussels et un peu chez moi, 5 jours par semaine. Je fais très souvent de l’haltérophilie (3-4 fois dans la semaine) et j’aimerais faire plus de gymnastique mais il est plus facile pour moi d’assimiler les mouvements d’haltérophilie que de gymnastique.

Quels sont tes objectifs à Londres ?

Ces vacances de fin d’année m’ont permis de faire 10 jours sans entraînement, quelle étrange sensation…
Concernant Londres, je n’ai pas d’objectifs à part faire de mon mieux et m’amuser. Comme à chaque compétition, j’espère que je vais bien me débrouiller dans la première épreuve. Je suis toujours très anxieux avant cette 1ère épreuve, quand je vois tous les autres concurrents: je suis toujours impressionné et les doutes arrivent.
Jusqu’à présent, je ne me débrouillais pas trop mal dans les débuts de compétitions, cela conditionnait bien la suite, après je pouvais me laisser aller à plus de relaxation.

Mes performances:

Snatch: 90kg
Clean & Jerk: 110kg
Fran: 2’50

London Throwdown:

WOD 1: 4,875t (103ème),
WOD 2: 281 reps (29ème),
WOD 3: 11’16 (38ème).

Commentaires »