Interview de CrossFit Besançon 958

Hélène 24 juillet 2013 0
Interview de CrossFit Besançon 958

Interview de Hugues, head coach à CrossFit Besançon

Comment as-tu connu le CrossFit ?

Si l’on m’avait dit un jour que j’ allais trouver mon futur métier et passion en regardant un film, je m’y serais mis plus tôt (lol). C’est en effet en regardant le film 300, il y a quelques années avec des potes, qu’on a commencé à fouiller sur le net pour en savoir plus sur le film. Et on est tombé sur leur mode d’entrainement qui était le CrossFit. Bref, tu me vois venir là…ben oui du coup avec mes potes, on a essayer le WOD 300 ;-). On a cru mourir au moins 10 fois en le faisant la première fois et je crois qu’on s’est contaminé à ce moment là. KO après 25 minutes d’ enfer mais heureux et addicts d’entrée de jeu. On a plus lâché le CrossFit depuis.

Quels aspects de la discipline t’ont fait accrocher ?

Le côté dépassement de soi et constamment varié. Tu ne fais jamais la même chose et tu te donnes à fond à chaque séance. Tu te marres et t’encourages car tu sais que c’est dur pour tes potes aussi, bref on crée une belle amitié dans la douleur parfois 😉

Pourquoi avoir choisit de monter une box ?

Pourquoi ? Et bien je suis coach depuis 9 ans maintenant et je crois que ce type d’ entrainement se rapproche vraiment de ce que l’on peut faire de mieux (pour ne pas dire le mieux) en matière de préparation physique généralisée. Et depuis mes débuts dans ce métier, je suis tourné vers ces aspects là : amélioration des capacités physiques, de l’ alimentation, le challenge entre amis et le bien être au quotidien donc tu vois, c’est tout légitime pour moi d’être tombé amoureux du CrossFit. Après j’aime partager avec les autres, donc j’me suis dit : « ben vas y, monte une box Hugo, comme ça tout le monde pourra en faire !!! »

Quels sont les diplômes, expériences professionnelles et sportives du staff de la box ?

Concernant Caroline, dans les grandes lignes : BP JEPS AGFF, Licence Education et motricité STAPS et… CrossFit Level 1 of course ! Elle est coach sportive depuis 5 ans.

Me concernant : CrossFit Level 1, BEES Métier de la Forme, Licence entraînement Sportif. Coach sportif depuis 9 ans.

Quelles sont vos installations et le matériel ?

Nous essayons de faire une box complète pour le CrossFit, nous avons une bonne partie du matos indispensable et il continuera d’évoluer au fil du temps :

– Hangar de 300 m² hauteur 5.5 m,
– Vestiaire Homme avec 2 douches,
– Vestiaire Femme avec 2 douches,
– Matériels : barres olympiques, disques 5-10-20-25, kettlebells de 8 à 32kg, box jump, cordes à grimper, anneaux, station à traction avec rack à squat et développé couché, cordes à sauter, Abmat, medecine ball de 4 à 13 kg, élastiques, pneus d’ camion…

Voilà pour se donner une idée !

Comment se déroulera une séance type à la salle ?

Une séance type commence par l’ explication de la séance de ce que l’on va faire. Puis on attaque par un échauffement type cardio suivi par un second échauffement plus spécifique par des mouvements sollicitant les articulations, les muscles et on rentre tout doucement dans l’ entrainement. Vient ensuite un travail technique sur un mouvement défini.

Ensuite c’est l’heure du WOD, puis pour terminer un retour au calme, streching et une bonne bière pour se récompenser de tous ces efforts (la bière n’ est pas obligatoire 😉 ) !

Quelle sera la limite de participants à une séance encadrée par un coach ?

Maxi 10/coach pour garder un travail de qualité sur nos pratiquants et permettre de bien les coacher. Ensuite plus il y a d’adhérents plus il y a de coachs.

Où en es-tu de l’affiliation?

L’ affiliation est validée avec CrossFit.

Si tu devais garder 5 mouvements pour la vie, lesquels se serait et pourquoi ?

1. Course à pied : pouvoir se déplacer rapidement est très important pour rattraper quelqu’un, être à l’heure pour son train (ça m’ arrive souvent), jeux avec ses proches…

2. soulevé de terre : un excellent mouvement pour apprendre à ramasser quelque chose au sol, tirer un objet au sol…

3. épaulé-jeté : placer un objet léger ou lourd en hauteur. De plus, c’est un excellent exercice alliant force, vitesse, équilibre et coordination.

4. muscle-up : mouvement permettant d’ être prêt à franchir un obstacle plus haut que soi.

5. toes to bar : avoir une sangle abdominale forte et résistante est le lien indispensable entre le haut et le bas du corps, c’est aussi de là qu’est concentré la force du corps et de sa stabilité donc il est tout naturel de travailler cette partie du corps.

Proposera tu un suivi diététique ?

Bien entendu ! Pour les personnes qui le désirent avec grand plaisir.

Proposera tu d’autres cours que le CrossFit ? (biking, stretching, yoga, mobilité…)

L’activité principale est le CrossFit mais j’organiserai en extra des sorties style VTT, trails, bike and run, randonnées… Bref tout ce qu’on peut faire en extérieur pour s’ amuser tous ensemble.

Tu as participé à Kip my cup avec Caroline qu’en as-tu pensé ? Cette compétition a-t-elle changé ta façon de concevoir les entraînements ? 

Oui, c’était vraiment une chouette expérience en tant qu’athlètes. Très bonne organisation et bon état d’esprit, on s’est régalé avec Caro et merci à Marvin Nauche de CrossFit Montpelier et Nicolas Delay de CrossFit Lyon pour leur soutien et leur confiance depuis le début de mon projet il y a déjà un an.

J’ai participé aussi, cette fois ci en tant que juges aux French Throwdown 2013. Encore une belle expérience avec un staff au top, merci à Daniel Chaffey de Reebok CrossFit Louvre et Yves Pattes qui délivrent avec leur team, une sacrée et belle énergie positive.

Concernant mes entraînements, je les oriente pour qu’ils soient constamment variés et complémentaires. J’ai compris avec ma première compétition CrossFit (Kip my cup) que tu ne peux pas te permettre de laisser tel ou tel exercice de côté parce que tu ne ‘l’aime pas. Tu dois être complet et homogène donc je me force à courir maintenant (rire) !!! (Si Caroline avait pris une belle seconde place après avoir mené une grande partie de la course, Hugues s’était contenté de la 32ème place sur 47 participants NDLR)

La saison prochaine est ce que tu vas encourager les athlètes à s’engager dans les compétitions (games, throwdown etc…) ou préfères tu rester dans une optique santé/loisir ? (polémique sur le judging, lourdes charges et nombreuses répétitions lors des compétitions : craintes pour la santé des athlètes..)

La compétition CrossFit n’est absolument pas une fin en soi dans le sens où l’on ne fait pas du CrossFit pour faire de la compétition.

Après celui ou celle qui veux tester son fitness en compétition avec d’ autres Crossfitters et partager avec eux une expérience nouvelle, je dis oui à 100%. Il y règne vraiment un bel état d’esprit d’entraide et de partage. Mais une chose est sûre, avant d’ envoyer un athlète sur une compétition, je validerais avec lui s’il est apte ou non à remplir toutes les compétences techniques pour pouvoir y participer et adapter son entrainement pour cela. On aborde pas le milieu de la compétition de la même manière que l’on fait de la remise en forme, ce sont deux choses différentes.

Pour moi, un mouvement mal exécuté dans ma box est considéré comme une « no rep ». Je ne crains pas pour la santé des athlètes, chacun doit apprendre qu’il a son libre arbitre pour savoir faire les choses correctement ou non. Le CrossFit n’est pas dangereux loin de là, le mauvais coaching par les « coach usurpateurs » ça oui, ça l’est.

Concernant le judging, ce n’est jamais facile, on est des êtres humains et par conséquent il peut y avoir des erreurs et comme tout être humain on apprend, se corrige et s’améliore de ses erreurs. Pour l’avoir vécu aux French Throwdown j’avais presque autant de pression que lorsque j’étais athlète. Tu sais que si tu valides des reps non valides tu pénalises les autres concurrents et si tu ne valides pas une rep qui était en fait bonne (parfois la limite est dure à voir, ça va vite faut rester concentrer sur les comptes et les mouvements) ben tu pénalises ton athlète. T’as une vraie responsabilité en tant que juge, ce n’est pas évident.

Je pense qu’il faut bien former les juges en les accompagnant positivement pour les aider à juger au mieux plutôt que de polémiquer sur des erreurs d’ arbitrage.

Un dernier mot pour conclure ?

Ouiiiii, venez partagez l’expérience physique et humaine CrossFit !!!

On travail et avance ensemble c’est vraiment extra comme ambiance de travail !

Amitié,

Hugues.

CrossFit Besançon 958.

CrossFit 958

Commentaires »