L’Haltérophilie française en pleine détresse

Benjamin 4 août 2012 0

Nous vous parlions le 28 Juillet des résultats de Mélanis Bardis, qui termina 10ème de son concours.

A ce moment là de la compétition nous pensions tous que cette 10ème place serait le début de quelque chose de beaucoup plus grand pour l’équipe de France… malheureusement c’est tout le contraire qui s’est passé, avec 3 bulles à l’arraché pour les autres français !

En effet, Vencelas Dabaya TientcheuBernardin Ledoux Kingue Matam, ainsi que Benjamin Didier Hennequin ont tous 3 échoués de la pire des façons pour un Haltérophile.

C’est d’autant plus dommage que pour une fois, France TV s’intéressait un peu à la discipline: la plupart des essais de Dabaya et de Matam ont été diffusé sur France 3 mardi dernier en direct.

Dabaya (31 ans) échoua à 3 reprises sur une barre de 135kg (151kg réussis à Pékin en 2008). Dès le premier essai on sent qu’il ira à l’échec sur ses deux autres tentatives, il gamberge; on peut voir toute la détresse dans ses yeux lorsqu’il se positionne devant la barre pour les deux autres tentatives. Il ne terminera d’ailleurs pas son mouvement sur la dernière barre.

Horrible ! 4 années intensives d’entraînement pour finalement ne pas aller au bout de son concours. C’est d’autant plus triste pour lui qu’il s’agissait de ses derniers JO, et il me semble également de sa dernière compétition.

Pour Matam (barre à 143kg), c’est un peu différent, il semblerait qu’il ai été gêné dès l’échauffement par des blessures, notamment à un de ses genoux. On le verra avec de la glace entre les essais… encore une fois, la partie était jouée d’avance pour ses dernières tentatives: sa troisième barre ne dépassera pas le stade du premier tirage.

Âgé de 22 ans,  Matam aura heureusement l’occasion de se refaire sur une prochaine Olympiade.

Malheureusement pour l’image de l’haltérophilie, aucune barre de lévée + une blessure en direct = encore de beaux jours à batailler pour faire comprendre aux gens que l’haltéro n’est pas un sport de bourrin où on se tort le bras en arrachant les barres…

Le soir du vendredi 3 août, tous les espoirs furent donc tournés vers le très prometteur Benjamin Hennequin, vice champion du monde dans la catégorie des – de 85kg lors des derniers mondiaux à Paris.

Nous savions tous que l’arraché n’était pas son point fort, néanmoins après les 2 bulles de l’équipe de France, impossible d’imaginer qu’il n’arriverait pas à réussir au moins une barre, celle des 163kg.

Hélas, même scénario qu’avec Dabaya, la gestion de la pression engendrée par l’évènement lui a surement fait défaut. Réussir son premier essai est primordial pour rentrer dans une compétition, pour engranger de la confiance, de la sérénité, et pour espérer obtenir une médaille !

Lui qui visait un podium, et pourquoi pas une première place, la tête ne devait surement plus y être ensuite.

Les deux autres essais ont suivi très vite ensuite, avec seulement deux minutes de repos entre chaque.

Ces bulles sont d’autant plus horribles que finalement nous n’aurons rien pu voir de ces JO… aucune barre levée avec la joie de l’athlète, aucun épaulé jeté… rien.

Mais c’est j’en suis sûr encore plus triste pour ces athlètes qui avaient fixé cette date comme leur seul objectif depuis Pékin… 4 années à faire des squats énormes à longueur de journées tout en travaillant la technique encore et encore !

Commentaires »