Les antioxydants : kézako ?!

10 juillet 2013 0
Les antioxydants : kézako ?!

Un antioxydant est une molécule qui empêche l’oxydation d’autres substances chimiques. Un exemple simple : l’être humain a besoin de dioxygène pour vivre, qui est paradoxalement une molécule qui produit des dégradations sur l’organisme, d’où l’utilité des antioxydants. S’il sont en manque, cela peut alors entraîner ce qu’on appelle un stress oxydatif. Nous pouvons les diviser en deux groupes : ceux qui agissent en neutralisant les « radicaux libres » et ceux qui agissent par « hormèse ».

1er groupe : les antioxydants qui neutralisent les radicaux libres

Les radicaux libres sont des molécules chimiques dites « de défense » crées par notre corps, en réponse à divers stimulis (stress, tabac, sur-poids, maladies, sport à haute-intensité…). Ce sont des molécules agressives, qui oxydent les autres atomes présents dans notre corps. La solution ? Les antioxydants les plus connus des sportifs : vitamine C, E, le bêta-carotène… Où les trouver ? Dans les fruits exotiques (mangues, kiwis…), les baies (mures, framboises, fraises…), les carottes… Bref, de manière générale, dans les fruits et les légumes. D’où l’utilité d’une grande consommation dans votre régime alimentaire.

Antioxydants

2ème groupe : les antioxydants qui agissent grâce à l’hormèse

Pour faire simple, l’hormèse fonctionne exactement sur le même principe qu’un vaccin : on injecte une petite dose de « toxine », qui permet alors à notre organisme de trouver des moyens de défenses efficaces en vue d’une agression ultérieure : c’est ce qu’on appelle un stress hormétique (protecteur). Ce deuxième groupe d’antioxydants est composé en majeure partie de composés phytochimiques, qui se trouvent dans les aliments d’origine végétale (tomates, thé vert, vin rouge…).

Carottes : source de bêta carotène

Concrètement, pour nous crossfiteurs : notre sport génère un stress sur notre organisme qui, en démarrant un processus de défense, crée des radicaux libres. Une supplémentation en antioxydant nous permettra alors de récupérer plus vite par exemple.

D’où l’intérêt de consommer des baies, des légumes, des plantes, surtout après un entraînement.
Une autre manière totalement naturelle pour lutter contre ce stress ? Comme d’habitude, avoir un bon cycle de sommeil régulier, surveiller sa consommation d’oméga 6, consommer des protéines de haute qualité, contrôler son taux d’insuline…

De petites habitudes, de petits gestes, qui peuvent avoir un effet important : un petit pas pour le crossfiteur, un grand pas pour l’organisme !

Sources :

http://wholehealthsource.blogspot.fr/2011/02/polyphenols-hormesis-and-disease-part-i.html
http://cfsacnutrition.wordpress.com/2012/12/13/antioxidants/
http://www.crossfitdelraybeach.com/?tag=antioxidants
http://confessionsofacrossfitcoach.blogspot.fr/2009/12/anti-oxidants-good-bad-and.html

Commentaires »