Fasting #1 : eat stop eat

11 septembre 2013 1
Fasting #1 : eat stop eat

Pendant quelques semaines, nous nous attarderons, dans la rubrique nutrition, sur les différentes possibilités d’effectuer un jeûne intermittent. En effet, plusieurs protocoles existent (Warrior diet, Leangains, eat stop eat…). Lequel choisir ? Lequel me convient le mieux ? Quelles sont les différences ? Commençons cette semaine avec le eat stop eat, ou jeûne hebdomadaire.

Eat Stop Eat : comment ça marche ?

Votre diète paleo est bien « installée », vous mangez sainement, peut-être cyclez-vous vos glucides également dans un soucis de performance, votre corps est déjà habitué à utiliser le gras comme source d’énergie : voilà le point de départ. Et c’est peut-être l’un des points les plus important ! N’essayer le jeûne que si votre alimentation est déjà saine, adaptée à vos efforts physiques et stable. Le protocole « Eat Stop Eat », mis au point par Brad Pilon, est peut-être le plus simple à mettre en oeuvre et constitue un parfait point de départ pour les curieux qui voudraient tenter l’expérience. Très facile : vous mangez en suivant votre routine alimentaire normale et un jour par semaine (de votre choix), vous jeûnez ! Si par exemple vous choisissez le mercredi, disons que vous prenez votre dernier repas le mardi soir à 20h. Une fois terminé, vous ne mangez plus rien jusqu’au mercredi, à 20H. C’est aussi simple !  Et efficace !

Ne RIEN ingurgiter pendant la période de « jeûne » ?

Pas exactement ! Vous pouvez consommer des liquides non caloriques (café, thé), qui sont vivement recommandés même ! Et il n’est peut-être pas nécessaire de le rapeller mais buvez !!!! L’eau est le meilleur ami de l’adepte du jeûne. L’eau garde votre métabolisme « éveillé » et vous empêche de tomber en mode « stagnation », ce qui serait contre-productif.

Comment casser son jeûne ?

Encore une fois, c’est très très simple : prenez un repas normal ! N’essayez pas de rattraper vos repas sautés en terme de calories. Par contre, comme d’ordinaire, optez pour des aliments sains, naturels afin de favoriser au maximum l’efficacité du jeûne intermittent. Une bonne source de protéine (viande, oeufs, tofu, …), des glucides (fruits & légumes), et des lipides (huiles, oléagineux…).

Combien de fois par semaine ?

La encore, simplicité ! C’est vous qui décidez. Un jeûne par semaine semble convenir à la plupart des adeptes, certains le font deux fois. Testez, voyez comment votre corps réagit et adaptez. Il n’y a pas de solution miracle unique, chacun est différent !

Pourquoi le jeûne ?

Forcément, votre entourage vous posera la question ! Et pour savoir répondre, il faut bien évidemment que cela soit très clair pour vous. Le jeûne intermittent en général (et donc pas uniquement le eat stop eat) n’est en aucun cas un régime minceur, hypocalorique, stressant, tendance pour frimer sur la plage… Et il est encore moins une raison pour permettre de se goinffrer et de sauter sur n’importe quel aliment pendant les périodes de repas. Le jeûne peut vous permettre de perdre les derniers morceaux de « gras corporel » récalcitrants (mode brûleur de graisse activé), mais va surtout vous aider dans vos performances et votre mental. Un des avantages de cette pratique : le temps. Plus besoin de réfléchir encore et toujours à la préparation des repas pour la journée ! Autre aspect non-négligeable : l’argent ! Forcément, moins de repas, moins de dépenses ! Vous remarquerez également une concentration accrue pendant les périodes de jeûnes et passé les premiers jours d’adaptation (où il est possible que vous ayez quelques « fringales », ou quelques coups de fatique qui vont très vite disparaître rassurez-vous), vous sentirez un regain d’énergie incroyable. Votre esprit est plus clair, optimisé pour l’action. Votre corps ne gaspille pas d’énergie à digérer (cela va de soi ! ) et cela se ressentira dans votre pratique sportive.

Et pour le sport, justement ?

Vous allez découvrir le plaisir du sport à jeûn ! Il vous faudra certainement un temps d’adaptation mais une fois la machine lancée, vous vous sentirez imbattables ! Un petit conseil de Brad Pilon cependant : si vous vous entraînez à jeûne, prenez 10g de BCAA (des acides aminés essentiels pour le corps humain) 5-10 minutes avant l’effort ou alors un scoop de protéine une trentaine de minutes avant. Pourquoi ? Pour ne pas attaquer votre masse musculaire quand votre corps ira chercher l’énergie nécessaire à votre session. Le jeûne permet également une augmentation de la GH, c’est-à-dire l’hormone de croissance. Et oui, vous musclez en mangeant moins de repas par jour, c’est possible !

asiette

En bref…

  • suivez votre routine alimentaire habituelle (saine et bien équilibrée)
  • un ou deux jour par semaine, jeûnez 24H
  • si votre entraînement a lieu un jour de jeûne, réalisez-le de préférence juste avant votre unique repas de la journée et n’oubliez pas d’ingurgiter quelques minutes avant des BCAA ou un shake de protéine
  • pendant les périodes de jeûne, occupez vous! Buvez énormément d’eau, buvez du café, du thé, des infusions, profitez-en pour avancer dans votre travail, sortez prendre l’air, marchez… Autant d’activités qui vous permettrons de ne pas penser aux repas (surtout les premiers jours)
  • Testez, adaptez, réfléchissez ! Nous sommes tous différents, certains protocoles marchent très bien pour certains, moins bien pour d’autres. La seule personne qui vous connaît le mieux : c’est vous !

Ce protocole est donc très simple à mettre en place et représente une parfaite entrée en matière dans le monde du jeûne intermittent. Prêts à jeûner ?

Sources :

Site officiel de « Eat Stop Eat » 

Blog de Brad Pilon

One Commentaire »

  1. Ted Kalhoon 18 janvier 2014 at 1 h 32 min - Reply

    I think that you’re completely right! In weight loss there are so many ways to fail losing weight! My method was an anti-diet program, eat stop eat; I’m verry happy with it!

Commentaires »