10 Recommandations pour éviter une Rhabdomyolyse à un client

13 juin 2012 1
10 Recommandations pour éviter une Rhabdomyolyse à un client

Cet article m’a paru très important donc je me suis dit que ce serait utile si je le traduisais pour tout le monde. C’est adressé aux entraineurs de salle mais ça peut tout aussi bien servir à ceux qui s’entrainent chez soi.

Les 10 Meilleures Recommandations pour Eviter une Rhabdomyolyse à un Client.

Nous avons tous entendu parler de cette poursuite en justice récente.
Dans cette affaire il semble que le client ait suivi un cours approprié pour un débutant et c’est vraiment un coup de malchance qu’il ait fait une rhabdo. Cependant il y a certaines choses qui ont conduit à la rhabdo. Voici quelques recommandations pour l’éviter à vos clients.

10.Evitez de donner des entrainements trop durs à de nouveaux ou potentiels clients pour les impressionner afin qu’ils viennent dans votre salle. C’est l’une des choses les plus difficiles à faire notamment lorsque vous démarrez votre salle. Vous devez avoir confiance en votre programme et en vous même. Non seulement vous éviterez de blesser des gens, et à long terme vous aurez plus de clients.

9.Soyez judicieux lorsque vous baissez des charges ou que vous donnez de l’assistance à quelqu’un pour l’aider à continuer son entrainement. Bien que cette pratique soit utilisée fréquemment avec les clients les plus assidus , elle peut s’avérer dangereuse pour les nouveaux pratiquants. Par exemple j’ai fait l’erreur deux ans plus tôt quand j’entrainais un grand groupe de personnes, de laisser les gens aider leur partenaire lorsqu’ils avaient été à l’échec. L’entrainement était 1 traction la première minute, 2 la seconde, 3 la troisième, etc. J’ai pensé que l’entrainement serait trop facile, parce que la plupart des gens ne pourraient pas faire beaucoup de tractions. Donc quand ils arrivaient à l’échec je les faisais continuer avec de l’assistance. Sur les 50 personnes, 49 n’ont pas eu de problème, mais 1 a eu une rhabdo. Baisser les charges ou ajouter de l’assistance est faisable dans un entrainement lent pour laisser les personnes terminer, mais si c’est fait après que quelqu’un ait atteint l’échec musculaire et continue pour se pousser jusqu’au bout, ça peut être dangereux.

8. Evitez de donner à des nouveaux arrivants des poids qui sont trop légers. Parfois le poids peut être protecteur. Cela fait ralentir les gens à cause de l’échec musculaire. Nous avons eu un groupe de personnes qui ont fait « Fight Gone Bad » avec une balle Dynamax en PVC de 2kg, et les gens ont vomi parce qu’il n’y avait pas besoin de s’arrêter. Donnez aux gens quelque chose qui soit suffisamment difficile de sorte qu’ils puissent faire des répétitions avec une forme d’exécution correcte et qu’ils se reposent suffisamment pour se préserver. Une fois que les gens ont fait cela pendant un moment ils peuvent faire des entrainements comme « Fran » pour travailler sur la vitesse sans souci, mais cela peut-être dangereux dans un premier temps.

7. Faites attention lorsque vous faites des exercices avec une composante excentrique. Les tractions sautées, les kettlebell swings et les thrusters sont disproportionnellement représentés dans les cas de rhabdo. Ce sont d’excellents exercices mais ils peuvent être dévastateurs pour les débutants. Une étude concernant des détenus en prison a trouvé 36 cas de rhabdo chez les détenus ayant fait beaucoup de répétitions de thrusters avec un poids faible.

6. Ayez toujours une période d’adaptation quand vous commencez avec des nouveaux clients. Beaucoup d’affiliés ont des sessions de 3 cours d’introduction. Bien que cela soit le plus efficace sur le court terme, ce n’est pas assez pour permettre aux gens de s’adapter aux entraînements. Selon moi une session de 8 cours sur une période de deux semaines au moins est plus appropriée, à la fois pour apprendre les mouvements et éviter une rhabdo. 4 semaines c’est encore mieux. Un cours comme celui-ci devrait se concentrer sur la bonne exécution des mouvements, et ne pas se soucier du chrono ou de la compétition. Il y aura tout le temps de se mettre à la compétition après le cours d’introduction, et bien sûr les entrainements seront de plus en plus difficiles.

5. Encouragez les clients à prendre des pauses. Cela permet aux muscles de s’oxygéner et peut les aider à éviter les blessures. Une fois qu’ils auront pratiqué le crossfit pendant un moment ils seront capables de faire travailler leurs muscles en continu sans risque, mais pas au début.

4. Apprenez à détecter les personnes les plus susceptibles de faire une rhabdo. Il a été observé que la plupart des personnes concernées par une rhabdo étaient soit en pleine forme excepté selon les standards crossfit, ou soit en pleine forme autrefois. Les gens comme les anciens ahtlètes, les anciens militaires ou anciens gardien de la paix sont très représentés. En général plus le client est mentalement solide et est/a été physiquement en forme, plus le risque est grand et plus vous devez les retenir dans leur effort.

3. Encouragez vos clients à boire de l’eau. C’est toujours une bonne idée. Cela ne veut pas dire de forcer les gens à boire pendant leur entrainement, mais cela les aide à rester hydratés en général.

2. Parlez à vos clients de la rhabdo pour qu’ils fassent attention. A chaque nouveau client nous leur parlons longuement de ce qu’est le crossfit et de pourquoi nous leur donnons 8 sessions avant qu’ils puissent participer aux cours collectifs. A la fin de cette discussion nous donnons une description de ce qu’est une rhabdo et de comment l’éviter. Cela a été très efficace.

1. La dernière chose à laquelle il faut être attentif, ce sont les personnes qui ont pratiqué le crossfit pendant un certain temps, qui ont arrêté, puis qui veulent reprendre. C’est à coup sûr la meilleure recette pour une rhabdo. Je peux me remémorer 5 cas concernant notre salle et les autres affiliés où des personnes revenues après un arrêt avaient les facultés mentales pour se pousser beaucoup plus loin que leur corps n’en était capable. Le cas classique est celui d’une femme qui a accouché, puis qui est revenue faire du Crossfit; mais cela peut arriver à n’importe quelle personne qui fait une pause. Meilleur est le crosffiteur, plus il est susceptible de se provoquer une rhabdo.

Si un de vos clients a une rhabdo, voici certains symptômes: toutes les personnes ne montrent pas ces symptômes, certains ne ressentent même pas la douleur.

1. Douleur disproportionnée par rapport au niveau de courbatures habituel, arrivant souvent plus rapidement qu’habituellement après un entrainement, et souvent accompagné de faiblesse.

2. Gonflement de la partie du corps concernée, avec ou sans douleur.

3. Peu d’urine ou urine sombre. C’est le symptôme le plus effrayant et celui qui vous fait aller à l’hôpital.

Si vous pensez que quelqu’un a une rhabdo:

1. Emmenez le chez le docteur. Vous ne pouvez pas savoir comment cela va évoluer. Cela peut empirer pendant plusieurs jours avant de s’arranger.

2. Faites leur boire de l’eau. C’est la seule façon de protéger les reins et de s’assurer qu’ils ont suffisamment de fluide pour évacuer les toxines. Si le cas est sérieux ils seront admis à l’hôpital avec un cathéter jusqu’à ce qu’ils se remettent.

3. Evitez la chaleur. Les jacuzzis peuvent exacerber le relâchement musculaire et peuvent faire empirer un cas de rhabdo.

Même si ces pratiques vous aideront à éviter les cas de rhabdo chez vos clients, la plupart des gens ne feront pas de rhadbo même si vous faites tout de travers. Cependant il vaut mieux être prudent. Un cas de rhadbo sérieux peut compromettre tout ce que vous avez fait pour vos autres clients.

Traduit de Ahmik Jones, M.D.

Texte original: http://board.crossfit.com/showthread.php?t=38220

Traductrice: Kara

One Commentaire »

  1. jinnbreiz 4 mai 2013 at 23 h 20 min - Reply

    merci pour les conseils ….

Commentaires »