WOD plein air avec Crossfit Louvres

Benjamin 9 juin 2012 2
WOD plein air avec Crossfit Louvres

Lors de notre passage sur Paris nous avons pu nous joindre à un WOD plein air proposé par Crossfit Louvres (du 15 mai 2012).

Actuellement leur salle est en travaux, elle devrait ouvrir pour la mi-juillet, en attendant ils proposent des WODS initiations et des WODS en plein air pour les passionné(e)s.

Effectivement arrivées au lieu de RDV la salle ressemble plus à une boutique (mannequin en devanture, affiches publicitaires Reebok…) qu’à ces grands garages dont on a l’habitude.

A l’intérieur un petit accueil à côté duquel s’empile des sand-bags et quelques tables où certains profitent des promos de lancement pour s’abonner. L’accueil est chaleureux, on s’inscrit pour le WOD, bientôt saluées par Daniel et d’autres qui nous reconnaissent, se souvenant de notre passage aux qualifications.

On se dirige vers l’étage pour se changer, croisant au pied de l’escalier des barres olympiques et des bumper plates. En haut un grand tableau blanc présente le Crossfit, l’échauffement et le WOD initiation du jour qui est en cours. On croise d’ailleurs une collègue de Fysiki visiblement ravie d’en suer autant, bien encouragée par le coach. On les regarde finir, tous se donnent à fond.

On fait le tour du matériel: 2 concepts 2, des abmats, des wall ball et des Kettlebell de tout poids, des speed rope jump, GHD, deux rack à squat transformés pour l’occasion en cage à tractions, seul indispensable Crossfit manquant. Une corde pend même de la mezzanine ainsi que des anneaux.

Un mini vestiaire avec des casiers et deux douches ont également été aménagés. Notre collègue, qui a visité la future salle nous apprend que celle-ci située derrière le local, sera très grande, sur deux niveaux et comportera plusieurs plateaux d’haltérophilie.

En attendant c’est la débrouille, ah l’esprit Crossfit !!!

Bientôt c’est un peu la cohue, beaucoup de monde est venu pour le WOD (pas loin de 80 inscrits sur Facebook) mais l’ambiance est détendue. Spontanément des coins vestiaires s’organisent dans le plus grand respect malgré le peu de place.

Une fois tout le monde réuni Daniel présente l’échauffement et le WOD, Nasser rigole, bien content de ne pas le faire, puis chacun se charge d’une Kettlebell, d’une barre, et une procession s’organise en direction du jardin du Palais Royal situé à proximité, sous les yeux ébahis des automobilistes.

Une fois sur place commence l’échauffement:

– Un peu de CAP (au moins 50m).
– Squats: Daniel prend le temps de bien expliquer le mouvement (genoux vers l’extérieur, dos droit, poids sur les talons et vérifie avec l’aide des coachs que tout le monde effectue le mouvement correctement).
– Pompes: pouces à 11h et 13h pour bien recruter les triceps.
– Burpees.
Les coachs sont présents et déambulent entre les participants pour conseiller et corriger si besoin.

WARM UP:

3 tours
5 burpees
10 squats
Les premiers à finir gagnent le droit de faire un 4ème tour en attendant les autres.

Puis des binômes sont constitués en vue du WOD. L’un s’assoit au sol bras à l’horizontale jambes serrées et l’autre fait 5 fois le tour en sautant. Et on inverse.

Daniel continue la présentation des mouvements qui seront utilisés pour le WOD:

– Overhead squat.
– Box jump.
– Wall climb.
– Kettlebell swings.
– Burpees.

A chaque fois il prend le temps d’insister sur les bonnes postures et sur les différents niveaux disponibles:

– OHS: du tuyau en PVC à la barre de 20kg en passant par 7 et 15 kg.
– Box jump: montée en sautant ou façon step.
– Wall climb ou exercice sur le banc.
– Kettlebell swings de 4 à 24 kg.
– Burpees: pompes sur les genoux si besoin.

Ceci afin que chacun, chacune, puisse faire le WOD en entier, en prenant du plaisir (comme si c’était possible en Crossfit!!) et sans risques.

On note dans la foule un nombre important de femmes (plus de la moitié) qui n’hésite pas à braver le vent frais et les gravillons du jardin (certaines prévoyantes on pris des gants, manifestement des habituées).

Les binômes sont dispatchés entre les différents ateliers, chacun sous la direction d’un coach. Une dernière explication des mouvements, et le WOD commence.

WOD par équipe de 2, le 420:
100 Overhead squats
100 Kettlebell swings
100 Burpees
100 Banc jump
20 Wall climb

Les coachs sont présents et essayent d’être vigilant, mais difficile de surveiller autant de monde. Certains participants s’encouragent ou se conseillent, mais beaucoup sont concentrés sur leur effort. Les premiers vont finir en 19 mn, nous mettrons 22mn, et les derniers finissent sous les encouragements.

Tout le monde se rassemble et regagne le local, remportant le matériel. Les gens ont le sourire et ça papote. Nous apprenons que beaucoup de filles ont débutés le Crossfit grâce à ces WODS en plein air, et elles semblent séduites: elles ont constatés une amélioration de leur endurance, de leur tonus, de leur condition physique. Elles viennent de tous les sports (course à pied, danse, Body pump…) et la plupart ont déjà pris leur abonnement.

De retour à la salle une dernière photo réunie tout le monde avant le début de l’apéwod organisé pour l’occasion avec l’accord de Daniel qui laisse la salle ouverte. Les bouteilles de jus d’orange (et autres alcools) sortent du sac ainsi que les tomates cerises (et autres saucissons et chips); ça sent la diet Crossfit ma foi !!! Les coachs restent papoter et nous parlent de leurs expériences; on évoque également les prochaines demi-finales des championnats de France auxquels certains participeront, tandis que les autres s’engagent à venir les soutenir et à faire le WOD public du midi. On sent les gens heureux, détendus, on peine à partir même s’il est tard.

On a aimé:

– Le côté plein air et débrouille.
– La chaleur de l’accueil malgré le nombre de participants (on voit que les coachs font l’effort de s’intéresser à chacun.
– Le côté populaire de ces WODS ouverts gratuitement au plus grand nombre, et qui permettent de faire connaître le Crossfit.
– La motivation des coachs, et leur volonté d’adapter les exercices au niveau de chacun.

On a moins aimé:

– Revers de la médaille, qui dit beaucoup de monde dit difficulté d’encadrement malgré les efforts des coachs.
– Le manque d’ambiance, les gens ont pas encore l’habitude de s’encourager pendant l’effort, mais on ne doute pas que ça viendra !

2 Commentaires »

  1. Gerald 1 août 2012 at 11 h 59 min - Reply

    Malheureusement, la Box Louvre Crossfit n’est pas à la hauteur des espérances: les travaux n’ont pas commencé, la salle provisoire est trop petite pour attirer les trop nombreux adhérents attirés à coup de marketing agressif, trop agressif par rapport au timing des travaux qui ont été retardés considérablement par rapport à l’AG des copropriétaires de l’immeuble.
    De ce fait, c’est une très grande déception: deux douches mixtes pour 60 adhérents en moyenne chaque soir, pas de vestiaire, et pas assez d’équipements. Une catastrophe pour des adhérents qui cotisent, sans le retour promis.

  2. framboise 4 mai 2013 at 21 h 32 min - Reply

    ça fait du bien de revoir des photos de l’endroit où tout a commencé… que de chemin parcouru par toutes et tous… merci à Daniel et sa formidable équipe…love you all

Commentaires »