Visite à CrossFit Menton

Hélène 27 novembre 2012 4
Visite à CrossFit Menton

Dernière box en date à avoir eu son affiliation en France : « Crossfit Menton », dirigée par Patrick Monoyer. Nous avons eu la chance de pouvoir nous y entraîner et de pouvoir discuter avec son fondateur.

Comment avez-vous connu le CrossFit ? Quels aspects de la discipline vous ont fait accrocher ?

Patrick Monoyer : « J’ai toujours pratiqué le sport de part ma carrière tout d’abord : j’ai passé quelques années dans les commandos de marine avant de rentrer dans la police où j’ai passé mon monitorat de sport. En parallèle je pratiquais la boxe thaï et le karaté et puis j’ai eu l’occasion de faire des compétitions de body dans une fédération de poids légers où j’ai d’ailleurs été deux fois titré Mr Univers ! C’est en cherchant des circuits d’entrainement que je suis tombé sur le CrossFit et j’ai tout de suite accroché. Le concept de regrouper haltérophilie, exercices en poids du corps et cardio donnait des résultats efficaces avec des entraînements fun.

Quels sont les diplômes, expériences professionnelles et sportives du staff de votre box ?

P M : « J’ai un équivalent BPJEPS validé après 30 ans passé comme moniteur de sport dans la police. J’ai également le level 1 CrossFit que j’ai validé en italien en septembre 2011.

Mon fils Eric est en train de passer son level 1 pour venir m’aider à la box.

J’ai également des intervenants extérieurs qui viennent animer des sessions d’haltérophilie une fois par mois. »

Quelles sont vos installations et votre matériel ? Des mouvements vous sont-ils pour le moment interdits ?

P M : « J’ai une box avec une belle hauteur de plafond qui permet de mettre les cordes, et du matériel de chez Crossgym. Je sais le débat qui a lieu dans la communauté CrossFit par rapport à eux mais ce sont ceux qui me proposaient le meilleur tarif pour le matériel avec des délais de livraison très courts, juste à temps pour l’ouverture. Et franchement pour le moment je ne regrette pas c’est très solide.

Je dispose de plusieurs barres olympiques de différents poids (20 – 15 – 7 kg) , de bumper plates, de wall-balls, de Kettlebells, d’une cage à traction dotée d’un rack à squat, d’anneaux et d’élastiques, et de box fabriqués par un ami menuisier.

Nous avons renforcé le sol de la box avec des tatamis de jujitsu: malgré cela nous avons des plaintes du voisinage à cause du bruit dû aux barres qui chutent. On est en train de réfléchir à aménager un vrai espace haltérophilie pour limiter les nuisances sonores et pouvoir continuer à pratiquer. Il est hors de question de demander aux athlètes de retenir leurs barres. »

Comment se déroule une séance type dans votre établissement ? Quelle est la limite de participants à une séance encadrée par un coach ?

P M : « Même si l’on dit que tout le monde peut pratiquer le CrossFit,  je ne l’applique pas aveuglément. Je demande un niveau minimum comme tenir un effort léger 2 minutes ou faire une ou deux pompes sur les genoux. Je dirige les personnes les plus faibles vers une salle de sport classique pour faire du renforcement musculaire pendant au moins un mois.

La séance commence toujours par un échauffement: soit par de la course à pied en extérieur, soit par un mini WOD de 10′.

Je privilégie un bon encadrement, en restreignant les groupes à environs 7-8 personnes. Nous faisons des skills ponctuellement ou pour les anciens. Pour nos nouveaux athlètes nous privilégions l’apprentissage des mouvements de bases.

Puis vient le WOD. Je m’arrange pour qu’il soit d’une vingtaine de minutes en général en prenant bien soin de les aligner sur les capacités générales du groupe.

Qu’en est-il de l’affiliation?

P M : Nous avions différé notre affiliation en attendant d’avoir assez de liquidités. Nous avons même renoncé à nous équiper de rameurs pour cela.

Aujourd’hui bonne nouvelle c’est chose faite !

Si vous deviez garder 5 mouvements pour la vie, lesquels ce serait et pourquoi?

P M : En ce qui concerne les 5 mouvements j’appliquerai les bases qui m’ont été inculquées et qui m’ont aidées à construire mon physique, c’est a dire les mouvements basiques tels que le squat, le deadlift, les pull-ups et les puh-ups car ce sont des mouvements naturels et fonctionnels qui m’ont permis d’utiliser mon corps comme une unité fonctionnelle tout au long de ma vie de militaire, de policier et de sportif.
Pour le mono-structurel, je garderais la corde a sauter qui m’a permis de réduire mon rythme cardiaque d’une manière très efficace quand je pratiquais la boxe thaï.

Place à l’entrainement :

Sur le tableau une citation donne le ton: « arriver à ne pas transformer un échec (I’m failed) en une identité (I’m a failure) est une force qui permet d’apprendre de ses erreurs plutôt que de se décourager !« 

L’échauffement commence par 10′ de training à la corse à sauter, beaucoup de crossfiteurs ayant des difficultés sur les double under. Patrick a décidé de les faire pratiquer régulièrement en début de séance. Le cardio chauffe doucement pendant qu’on échange les petits trucs et astuces qui peuvent aider à progresser sur cet exercice.

WARM UP:
3 x
10 Ring row,
10 Grasshoppers
10 hand release push ups,

Patrick prend le temps de bien nous montrer les exercices, insistant sur le gainage, et il reste près de nous pendant tout l’échauffement.

Ensuite il nous présente le WOD du jour constitué d’un triple AMRAP.

WOD :

AMRAP 6′
7 Kettlebell swing
14 Medball clean

1′ repos

AMRAP 6′:
7 toes to bar
14 box jump

1′ repos

AMRAP 6′:
7 Burpees
14 sumo deadlift high pull

Une vraie revue des mouvements CrossFit !

Encore une fois Patrick présente les mouvements, il nous fait pratiquer les Medball clean face au mur afin de nous faire mieux appréhender la technique du clean (et qu’on ne fasse pas du curl). Il vérifie la bonne exécution des exercices. Chacun essaye différents poids, la box est suffisamment bien équipée pour qu’on puisse choisir chacun des poids qui nous conviennent.

Une fois les ateliers installés et les mouvements validés, Patrick lance le chrono. Il va rester près de nous tout au long du WOD, nous encourageant, rythmant le WOD en donnant le temps, et nous poussant à tout donner dans les dernières minutes. Il s’improvise même reporter et s’empare de notre appareil photo pour nous filmer en plein effort.

Le premier AMRAP brûle les cuisses et fait monter le cardio. Patrick veille à la bonne exécution des mouvements. Il nous pousse à finir la série en cours avant le time cap et tout le monde accélère le rythme. La minute de repos semble bien courte avant d’enchaîner sur les toes to bar et les box jumps qui sont une vraie torture. Le souffle est court et les cuisses sont dures de l’AMRAP précédent. Tandis que le coach toujours présent compte les dernières secondes, c’est proche de l’asphyxie que nous finissons le troisième tour. Mais il reste encore 6′ à faire et il faut se re-concentrer pour les sumo deadlift high pull: dos droit, pousser avec les cuisses… enfin ce qu’il en reste, et lever la barre au menton, avant de se jeter au sol non pas pour se reposer mais pour faire des burpees ! Nous semblons au ralenti et seul le soutien et la présence des autres nous aident à arracher quelques reps pour finir le dernier tour avant de nous écrouler au sol au buzzer, le cœur au bord des lèvres en recherche désespérée d’oxygène ! Une bien belle séance de CrossFit !

Après avoir récupéré, Patrick nous demande de faire quelques étirements, ce qui nous permet de discuter un peu et de faire connaissance avec le groupe qui arrive pour le training suivant.

Nous profitons ensuite du vestiaire féminin et de sa douche. Avec de telles installations et la qualité des trainings il n’est pas étonnant que la box compte déjà près de 140 adhérents en moins de trois mois, et qu’elle ai déjà reçu la fameuse French Invictus team pour des entraînements. C’est avec plaisir que nous y repasserons !

Facebook Menton CrossFit

CrossFit Menton
4 rue Saint Charles
06 500 Menton
+33 (0)6.66.46.38.30

4 Commentaires »

  1. pignone 28 novembre 2012 at 20 h 18 min - Reply

    bonjour c’est andrea et je suis intéressé par l’apprentissage du crossfit je voulais juste vous demander ou avez vous fait votre crossfit level 1 pour qu’il soit en italien ??

  2. Jenelius 17 décembre 2012 at 22 h 12 min - Reply

    Ciao Andrea,
    Le staff CrossFit fait le tour de l’Europe et s’arrête fréquemment en Italie .Il suffit de regarder sur le site officiel de CrossFit.
    Voilà c’est aussi simple.

    Si tu vit en France il suffit de t ‘inscrire pour un level 1 et demander et de télécharger le syllabus en italien et le QCM en italien lors de l’examen….

    Patrick de Menton CrossFit.

  3. Fabrice et Sylvia 1 février 2013 at 13 h 27 min - Reply

    Bonjour, nous sommes intéressés pour nous inscrire . Les séances sont elles par cours collectifs et si oui combien y en a t il par jour? Sinon peut on venir s entraîner à l heure qu il nous convient ? faut il prendre une licence ou un abonnement par mois suffit ? Par avance merci cordialement fabrice et Sylvia

    • Biloun 1 février 2013 at 23 h 09 min - Reply

      Bonjour, les séances sont des cours collectifs de 7-8 personnes pour un encadrement de qualité (cf plus haut dans l’article). Patrick propose également des séances d’initiation afin de bien appréhender les mouvements et la façon de travailler Crossfit. Voilà le lien pour le planning, n’hésitez pas à le contacter pour plus d’infos:
      http://www.mentoncrossfit.com/#!planning-tarifs/chck

Commentaires »