Un Crossfiter de Montpellier nous parle de son évolution

6 mars 2012 0
Un Crossfiter de Montpellier nous parle de son évolution

Benji, membre du forum play-musculation et inscrit à la salle de Crossfit Montpellier, nous parle de son évolution durant sa première année de Crossfit qui vient de s’achever.
Retrouvez ce même article sur son blog, ainsi que d’autres tournant également autour du Crossfit.

 

Voici 1an, jour pour jour, que j’ai débuté le Crossfit.

Le crossfit qui à la base me faisait un peu peur, moi qui ne suis pas d’un naturel sportif, ni même, je dois avouer, amateur de sensations fortes, est devenu aujourd’hui une des choses les plus importantes de mon quotidien.
Je découvre donc le crossfit en février 2011, suite à une discussion avec un ami, prof de musculation et réserviste en gendarmerie, me parlant d’une nouvelle méthode de travailler, de se dépenser, de faire.

Je trouvais plus de détails sur internet, la scène Française n’étant pas aussi médiatisée que maintenant, et découvris des vidéos explicatives du crossfit, montrant des athlètes, hommes et femmes, jeunes et vieux, pratiquer les mêmes WOD, fournissant autant d’efforts qu’ils pouvaient et avec toujours cette sensation qu’ils avaient accompli quelque chose en fin de séance.
Une partie exténuée à terre cherchant à retrouver son souffle ou l’autre qui ne pouvait à peine prendre sa  bouteille d’eau posée dans un coin pour s’hydrater après 15min d’effort intense.

Je commençais donc à m’inscrire sur le seul forum francophone pour le crossfit (lien en bas de page) et y demandais conseil, avis et y trouvais également mes premiers WOD.
Bref, c’est donc le 6 Mars 2011 que j’effectuai mon premier WOD, un WOD « débutant » appelé le donkey kong:

21-15-9
Burpees
Kettlebell swing 16Kg
Box jump 25cm

Je ne disposais que de mon jardin, une marche pour les box jump et une haltère remplie de disques de fonte de 2Kg pour les KB swing.
Je finissais le WOD en 17min 13sec.

Les première sensations que je ressentis était de retrouver ma respiration alors que j’avais mis autant de temps à faire un WOD si simple.
Et la première pensée que j’ai eu était qu’il fallait que je fasse ça tous les jours!
Je ne pensais pas trouver autant de plaisir et aimer autant cette sensation d’adrénaline quand on se bat avec le chrono, mais il fallait que je m’y mette!

Au final, je travaillais en 3 jours on / 1 jour off / 2 jours on / 1 jour off, soit le samedi, dimanche, lundi, mercredi et jeudi.
Je ne cessais jamais de faire ma séance chaque soir qui se composait uniquement de metcon, souvent très cardio, car c’était un de mes objectifs principaux à remplir, et me permettais de récupérer le dynamisme que j’avais perdu pendant mon année d’inactivité sportive.

Au final, je fis 6 mois seul, chez moi, et y apportai un bilan:
Mon cardio avait largement été amélioré, et tous mes temps s’en ressentaient, le plus souvent avec 7 à 8min d’avance par rapport à mes premiers temps, bref j’étais content de moi.
Malheureusement, je vis aussi des défauts: j’avais pris 2Kg en plus car je ne contrôlais pas du tout mon alimentation, je n’avais que peu gagné en force, ne faisant aucune séance force car je n’avais pas l’environnement nécessaire à cela, et mes séances étaient mal construites.
Trois points que je devais résoudre, et heureusement, j’avais la possibilité de m’améliorer encore.

.

En Septembre, après 6 mois de crossfit seul, Crossfit Montpellier ouvrit ses portes, et je fis mes premières « vraies » séances crossfit, je soulevais de la fonte, j’utilisais des barres de traction, des anneaux, des abmats, des kettlebells (et non plus cette horrible haltère).
Bref, j’étais bien content de ce que la box m’apportait.

Mais encore mieux que tout ça, j’avais des coachs à coté de moi qui surveillaient mes évolutions, qui ne me laissaient pas faire n’importe quoi, lors de mes deux premières semaines j’avais le sentiment d’être materné parce qu’on m’empêchait de soulever plus que tel poids, ou même de ne pas faire d’autre exercices en plus de ceux que j’avais déjà effectués, mais ils avaient bien raison de me ralentir, car j’étais devenu un peu trop impulsif, et cela aurait pu me causer quelques problèmes, voir même me blesser.

Je m’étais également mis au régime « the zone » dont j’ai déjà parlé au cours de mes articles, et les résultats de ce régime, combiné au crossfit, ne se firent pas attendre.
En 3 semaines, je perdis 6Kg, autant dire que certaines personnes que je croisais dans la rue me le faisaient souvent remarquer, ça faisait plaisir, même si ce n’était pas mon but premier.

J’allais donc à la box à raison de 5 séances par semaine, mon planning me permettant de m’y rendre tous les matins pour une séance d’environ 1H, et je disposais de tout le matériel nécessaire mis à disposition.

Pour décrire la box de crossfit Montpellier, à disposition nous avons:
– 2 cages de traction (où 4  personnes sur chaque cage peuvent travailler en même temps).
– 2 rameurs concept 2.
– Une quinzaine de wallball allant de 4 à 10Kg.
– Une trentaine de kettlebell, allant de 6 à 40Kg (oui ça existe).
– Environ une douzaine de plyobox et d’abmat.
– 2 racks à squat et 2 autres emplacements où placer les barres.
– 2 gilets lestés qui peuvent peser jusqu’à 10Kg chacun.
– 2 pneus (un grand et un petit)
– Une battle rope.
– Une corde d’environ 4M.
– Quelques paires d’anneaux.
– 2 médecines ball ainsi que 3 slam ball.
– Une vingtaine de barres olympiques (dont 2 barres pesant 15Kg, les autres sont à 20Kg) et autant de fonte que nécessaire pour animer des séances avec près d’une dizaine de personnes.

En plus de son matériel, la salle se situe dans une zone où la course à pied peut être facile à faire.
Et bien sûr des douches sont à disposition des membres.

.

A l’heure actuelle, j’ai réussi à progresser sur tous les points que je m’étais fixés, j’ai encore amélioré mon cardio, ainsi que mes temps.
J’ai gagné en force et ai pu découvrir de nouveaux exercices que je ne pouvais faire chez moi, par manque d’espace ou de matériel, et maintenant je prends part à des séances de groupe qui me motivent d’autant plus durant mes heures d’entrainement.

Et en ce qui concerne la régularité des séances, je me rends à la salle 5 fois par semaine, avec le weekend pour me reposer.
La salle dispose de son propre programme ce qui permet d’avoir un nouveau WOD chaque jour, différent de celui de la veille, et axé sur différents aspects du crossfit (des WOD plus cardio, d’autres plus axés force, etc…).

Au final, bilan de cette première année achevée de crossfit, je suis vraiment content d’avoir une box à disposition près de chez moi, ce qui n’est pas souvent le cas de tous.
J’ose espérer qu’avec la vague de médiatisation que subit le crossfit en France, plus de box ouvriront, déjà avec celle de Paris, Reebok crossfit Louvre, qui devrait voir le jour courant l’été prochain.
Grâce à crossfit Montpellier, j’ai pu me perfectionner techniquement, apprendre de nouveaux mouvements, et m’améliorer sur tous les points que je cherchais à améliorer, bref je ne suis pas déçu du tout!
D’ailleurs, pour fêter ça, aujourd’hui j’ai demandé à avoir un WOD spécial pour marquer le coup… voici donc les détails de ce WOD et mon temps:

Les scales ups précisés ne sont pas de ma propre initiative, juste que les normes américaines et européennes ne sont pas les mêmes pour certains matériels dont dispose la box de crossfit Montpellier.

Filthy Fifty

50 Box Jumps 61cm (scale up à 65cm)
50 Jumping Pull-ups
50 Kettlebell Swing 16kg
50 Fentes Avant
50 Knees to Elbow
50 Push Press 20kg
50 Back Extension
50 Wall-Ball 9kg (scale up à 10Kg)
50 Burpees
50 Double Unders

Temps: 44min 03

Commentaires »