Résumé de 24 in 24 à CrossFit GVA

Hélène 14 juillet 2013 0
Résumé de 24 in 24 à CrossFit GVA

Comme nous vous l’annoncions récemment, plusieurs salles de CrossFit suisses ont organisé un événement appelé « 24in24 » qui consistait à faire 24 WOD en 24 heures afin de récolter des fonds pour le Face to Face AIDS Project. À Genève, les membres de CrossFit GVA ont relevé le défi les samedi 29 et dimanche 30 juin, dans la bonne humeur… et la douleur. Ewen a accepté de nous raconter son expérience.

Passer 24 heures à faire du CrossFit n’est pas une mince affaire, que ce soit sur le plan physique ou sur le plan pratique. Il faut gérer son effort, s’alimenter, s’hydrater, avoir un conjoint compréhensif… Heureusement, ce type de défi collectif permet à chacun de participer en fonction de sa disponibilité et de son niveau de motivation. La plupart des athlètes avaient déjà prévu de ne faire qu’une partie des WOD ou de se répartir les tours de garde. Quelques téméraires espéraient bien venir à bout des 24 WOD. Pour ma part, je me suis réservé le « service de nuit » tandis que mes deux coéquipiers étaient chargés respectivement des horaires 11 h – 17 h et 17 h – 23 h.

Le départ est donné à 11 heures le samedi, avec un metcon assez classique composé de course à pied, de thrusters et de burpees. Les séances s’enchaînent tout l’après-midi, avec des exercices relativement simples et quelques WOD par équipe pour varier les plaisirs. Le nombre de participants fluctue au gré des arrivées et des départs. Les pauses sont l’occasion de sympathiser avec ces membres dont on voit souvent le nom affiché sur le tableau blanc mais qu’on croise rarement si l’on n’a pas les mêmes horaires d’entraînement.

Vient l’heure du repas (gargantuesque) au restaurant érythréen d’à côté, qui nous accueille malgré les secousses sismiques que nous lui infligeons chaque fois que nous laissons tomber une barre un peu trop lourdement. La reprise se fait en douceur avec un « Mobility WOD » avant que les choses sérieuses ne recommencent. Les rangs commencent à s’éclaircir. J’arrive à temps pour participer à un Cindy par équipes de 3 (record à battre : 36 tours !). C’est le début d’une longue nuit.

24in24cfgva

Finalement, le plus dur n’est pas de faire un metcon de plus ou de réaliser quelques tractions lestées à 1 heure du matin. C’est d’attendre trois quarts d’heure que le prochain WOD soit annoncé ! L’ambiance retombe un peu (sauf quand des camarades apportent un peu de gâteau au chocolat ou qu’un couple éméché fait le spectacle dans la rue) et certains hissent le drapeau blanc. Nous sommes moins d’une dizaine à tenter la nuit blanche. Enfin, le jour se lève et nous avons droit à un jogging matinal en bord de Rhône. Croissants, yoga, et c’est reparti pour les derniers WOD ! La salle se remplit à nouveau, tout le monde veut être là pour franchir la ligne d’arrivée. Encore quelques burpees et… c’est fini !

Seuls deux courageux crossfitteurs ont fait les 24 séances d’affilée. Une non moins courageuse crossfitteuse a passé 24 heures sur place et réalisé 15 WOD au total. De nombreux autres athlètes, ravis de l’expérience, jurent que l’année prochaine ils tenteront les « 24 in 24 » ! Au-delà du défi physique et mental, ces 24 heures auront permis de renforcer l’esprit d’équipe chez CrossFit GVA. Et aussi, ne l’oublions pas, de récolter plus de 25 000 dollars (19 000 euros) pour une bonne cause.

24in24cfgva3

Chronologie non exhaustive du défi « 24 in 24 » à CrossFit GVA

11 h : 4 x (200 m de course à pied, 20 medball thrusters, 20 burpees)
15 h : 3 x (3 épaulés-jetés, 30 box jumps, 1 junkyard dog (10 sauts, 5 passages au sol))
18 h : Repas
19 h : Mobility WOD
22 h : Porté de kettlebell sur 2,5 km ; 20 balancés à chaque carrefour

24in24cfgva2

2 h « Roxanne burpees »* ; 3 minutes d’abdos ; 3 minutes de course à pied « en apesanteur »** ; 2 minutes de repos ; rebelote
* Pendant la célèbre chanson des Police (durée approximative : 3 minutes), faire un burpee chaque fois qu’on entend le mot « Roxanne » ; le reste du temps, faire des balancés de kettlebell.
** Se tenir suspendu à une barre de traction et mimer la course à pied avec les jambes.
3 h : Développé militaire : soulever au total 4x son poids de corps en un nombre minimum de répétitions.

4 h 45 : Un couple d’espagnols en état d’ébriété très très avancé arrive en voiture. La femme sort du véhicule. Enfin, presque. Elle est violemment projetée au beau milieu de la route lorsque son compagnon redémarre en trombe. Elle remonte péniblement dans la voiture. Ils repartent. Fin de l’interlude.

6 h : 4 km de course à pied.
7 h : Séance de yoga
11 h : par équipes de 4 : 250 burpees (5 équipes, soit 1250 burpees au total)

Commentaires »