Présentation de Yohann Gigord – Qualifié pour les Londons Throwdown

Hélène 18 janvier 2013 1
Présentation de Yohann Gigord – Qualifié pour les Londons Throwdown

Yohann Gigord, vainqueur ex-aequo des premiers RCFFC (championnat de France de CrossFit), 48ème des derniers opens et qualifié pour les Regionals (où il prit la 25ème place), a accepté cette semaine de répondre à nos questions.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Yohann Gigord, j’ai 24 ans et je travaille comme coach dans la salle d’Albéric Françon : Kulturefit-CrossFit Toulouse. Je mesure 1m75 et je pèse environ 85kg.

Yohann Gigord

Comment as-tu connus le CrossFit ?

J’ai connu le CrossFit un peu par hasard en farfouillant sur le net (comme pas mal de monde je pense) il y a environ deux ans et demi alors que j’étais encore étudiant. Au début je ne comprenais pas trop le concept et j’étais un peu sceptique. Mais au fur et à mesure, par la recherche et surtout la pratique, j’ai fini par vraiment accrocher.

Quels aspects de la discipline t’ont fait accrocher ?

Le coté fun et varié surtout, ainsi que l’effet grisant et addictif de l’entrainement à haute intensité au début. Maintenant il y a également l’aspect communautaire de cette méthode d’entrainement/sport et l’état d’esprit des gens qui le pratiquent (ouverture d’esprit, fraternité, échange, curiosité, humilité…). L’aspect compétitif est également un facteur qui a joué dans mon intérêt pour ce sport, en particulier l’ambiance entre compétiteurs qui est assez unique à ce sport.

Depuis combien de temps le pratiques-tu ?

Je pratique depuis plus ou moins deux ans et demi je dirais. Tout d’abord, la première année j’utilisais des entraînements de style CrossFit dans le cadre de ma préparation physique pour mon sport : le rugby à XIII. J’utilisais à l’époque uniquement certains mouvements et j’excluais pas mal de mouvements techniques (HSPU, Mup, T2B, DU…). Puis l’année suivante je me suis vraiment mis à la pratique du CrossFit en tant que sport à part entière en parallèle du rugby. Cette année, ayant arrêté le rugby pour des raisons professionnelles, je me consacre uniquement au CrossFit et à l’Haltérophilie en complément.

Es-tu adeptes d’autres sports ?

J’ai pratiqué le rugby à XIII à un bon niveau pendant plus de quinze ans. En loisir je suis adepte des activités de pleine nature (canyoning, haute montagne, ski, rando…) même si actuellement j’ai moins de temps pour ce genre d’activité. Depuis un an et demi je pratique également l’haltérophilie en compétition avec le Toulouse Haltéro Club.

De quelle manière se déroulent tes séances ?

Le contenu de mes entraînements varie pas mal en fonction de la période de l’année et de mes objectifs à court/moyen terme. En général je m’entraine le matin à 7h30 avant l’ouverture de la box et en début d’après midi les lundi, mardi, mercredi et vendredi. Récupération active les jeudi et dimanche et entrainement au club d’haltero le samedi soir quand je peux. Mon entrainement est grandement basé sur les mouvements d’haltéro (mouvements techniques, squat – back et front – et certains exercices semi techniques) ainsi que sur les mouvements de gym techniques. De manière grossière de juillet à novembre/décembre mon objectif principal est le gain de force, pour ensuite le transférer sur un entrainement plus axé CrossFit à l’approche des compétitions.Yohann Gigord

 

Quels sont tes objectifs à Londres ?

Me tester et gagner en expérience dans l’optique de mes objectifs principaux, les opens et les regionals, où j’espère me qualifier et bien figurer.

Performances  :

Arraché : 115 kg,
Épaulé jeté : 140 kg,
Squat : 175kg,
Cindy : 25 tours il y a un bon moment,
Fran : un peu plus de 3min il me semble.

London Throwdown :

WOD1 : 5.11t (60ème),
WOD 2 : 261 reps (55ème),
WOD 3 : 12’19 (100ème)yohan gigord

 

One Commentaire »

  1. framboise 18 janvier 2013 at 8 h 58 min - Reply

    Bravo Yohann pour ta qualification…. all the best for London Throwdown

Commentaires »