Premier match de la NPGL

Hélène 20 août 2014 0
Premier match de la NPGL

Cette nuit a eu lieu le premier match de la GRID (anciennement National Pro Fitness League) au prestigieux Madison Square Garden. Après des sélections qui ont permis à des athlètes non professionnels d’intégrer les équipes et avec les signatures annoncés en grandes pompes de nombreux grands noms du CrossFit, le moment tant attendu du premier match est enfin arrivée. Le spectacle va-t-il être à la hauteur du battage médiatique réalisé autour de l’évènement ?

Le premier match va voir l’opposition entre les Los Angeles Reign qui compte dans ces rangs l’ancienne Fitness women of the year Kristan Clever et les New-York Rhinos emmené par la double vainqueur des CrossFit Games Annie Thorisdottir.

Les équipes

Los Angeles Reign

Los Angeles ReignNew York Rhinos

New York RhinosLes épreuves : Kilimandjaro

Race 1 :

5 – 4 – 3 – 2 reps :

Snatch
Box jump-over

Poids hommes 155 / 185 / 215 / 245 lbs ( 70 kg / 84 / 97 / 111 kg)
Poids femmes :  105 / 115 / 135 / 145 lbs ( 48 / 52 / 61 / 66 kg)
Hauteurs hommes 30 / 30 / 36 / 36 (76 / 76 / 91 / 91 cm)
Hauteurs femmes 24 / 24 / 30 / 30 (61 / 61 / 76 / 76 cm)

Time cap 4 mn

Résultats :

Mat Fraser et Annie T débutent pour les Rhinos face à Kenny Leverich et Lyndsey Valenzuela pour les Reign. Les athlètes rivalisent de vitesse et sont aux coudes à coudes. Après 2 stations  Annie et Mat laissent la place à Elijah Muhammad et Sarabeth Phillips alors que chez les Reign Tommy Hackenbruck et Alicia MacKenzie ont déjà remplacé Kenny et Lyndsey mais ils sortent à leur tour ce qui donnent quelques précieuses secondes d’avance aux Rhinos qui remportent cette épreuve en 2’09 contre 2’15 à leurs adversaires.

Le ton est donné, la stratégie va être prépondérante dans ces épreuves où la moindre no reps peut couter la victoire !

Race 2 :

40 Thrusters à 145 / 235 lbs (66 / 106 kg)

Time cap 5 mn

2 barres : hommes et femmes réalisent l’épreuve en même temps. Toutes les 10 reps l’équipe doit se déplacer dans le quartier suivant.

Résultats :

Longtemps en tête les Los Angeles Reign se font rattraper et dépasser sur le fil par l’équipe de New York qui effectue un magnifique dernier relais et remporte cette épreuve 2’32.

Scores :

L’équipe New-York mène 5 à 2

Race 3 et 4 (femmes) :

40 Deadlift at 205 lb (93 kg)
40 Chest-to-bar pull-up
4 Rope Climb
40 Ground-to-overhead à 105 lbs (48 kg)

Time cap 5 mn

Résultats :

Race 3 : les stratégies ont visiblement été bien préparées et les relais sont impressionnants d’efficacité malgré tout petit à petit l’équipe de New York se détache et parvient au ground to overhead avec quelques seconde d’avance. Annie T choisit de faire des clean and jerk et enchaîne les reps tandis que Lyndsey Valenzuela essaye de gagner du temps en faisant des snatch. Mais les Rhinos conservent leur avance et atteignent la zone d’arrivée alors qu’il reste 3 reps au Reign. Elles gagnent cette épreuve en 3’45.

A peine 5 mn de repos et c’est reparti

Race 4 : on assiste quasiment à la même course, avec des athlètes tout de même un peu fatigués, Lyndsey prend des risques en montant la corde uniquement à la force des bras pour gagner du temps mais Sarah Pierce peine à cet exercice ce qui donne 4 reps d’avance aux Rhinos, les scores sont serrés et le moindre relais manqué peut faire la différence mais Thorisdottir déchaînée réalise les 10 derniers cleans and jerk à une vitesse supersonique et permet à son équipe de l’emporter une nouvelle fois en 3’53.

Scores :

Les New York Rhinos mènent désormais 9 à 3

Race 5 et 6 (hommes) :

40 Deadlift à 305 lb (138 kg)
40 Chest-to-bar pull-up
4 Rope Climb
40 Ground-to-overhead à 165 lb (75 kg)

Résultats :

Race 5 : Impressionnant Irving Hernandez qui réalise les 40 Chest to bar unbroken (34″ contre 41″ pour le duo adverse) et semble donner une avance décisive à l’équipe de New York mais Andrew rep prend un no-rep au grimper de corde et les 2 équipes se retrouvent au coude à coude sur les ground to overhead, un meilleur relais permet aux Rhinos de prendre de l’avance mais dans la précipitation Elijah n’entend pas la no-rep de l’arbitre et se jette sur la zone d’arrivée une seconde avec les Reign… mais le juge leur fait signe qu’il manque une rep et Los Angeles remporte enfin sa première épreuve !

Mais le coach de New York et furieux et jette un drapeau rouge, demandant une révision de l’arbitrage. L’arbitre confirme sa décision et l’équipe de New-York doit choisir un athlète qui ne prendra pas part à la dernière épreuve.

Race 6 : Irving enchaîne de nouveau les 40 reps unbroken mais c’est Elijah qui derrière prend une no rep au grimper, les 2 équipes sont de nouveau au coude à coude et le public est en délire. Les Rhinos atteignent la zone d’arrivée les premiers avec une petite rep d’avance mais c’est au tour de l’entraineur des Reign de lancer un drapeau rouge…

Après d’interminables palabres les juges décident de faire rejouer la course à partir des grimpers de corde. Et c’est l’équipe de Los Angeles qui gère le mieux les 40 ground to overhead faisant à chaque fois venir un relai frais alors que Elijah et Andrew se relai. Cette fois l’équipe des Reign l’emporte largement et sans contestations !

GRID

Scores :

New-York ne mène plus que 11 à 8

Race 7 :

Clean Ladder :

16 Barres :

115, 130, 145, 160, 175, 190, 205, 220, 235, 250, 265, 280, 295, 310, 325, 340 lbs (52, 59, 66, 72, 79, 86, 93, 100, 106, 113, 120, 127, 134, 140, 147, 154 kg)

Time cap 7 ‘

Un seul athlète part sur le ladder et enchaine les barres en partant d’où il le souhaite. Toutes les barres réussies comptent, un seul essai par barre. Hommes et Femmes passent en alternance.

Résultats :

Epreuve spectaculaire où les athlètes rivalisent de vitesse pour engranger un maximum de barres et de livres… Vaut-il mieux réaliser toutes les barres et perdre du temps et de l’énergie ou sauter les premières barres pour aller chercher une barre lourde ?

Le dernier relai est décisif, il reste une trentaine de secondes aux athlètes pour faire la différence Andrew Rape avec une barre à 280 lbs semble donner la victoire aux Rhinos avec 14 800 lbs contre 14 740 mais le coach des Reign conteste une rep validée à Danielle Sidell.

On assiste une nouvelle fois à d’interminables palabres, mais la victoire est tout de même accordée à l’équipe de New-York et l’équipe des Reign aura également un athlète en moins pour la dernière épreuve.

Scores :

Les New-York Rhinos mènent désormais 13 à 9

Race 8 :

60 HSPU 5″ (13 cm) deficit
30 HSPU 10″ (25 cm) deficit
10 Freestanding (sans appui) HSPU

Time cap 6 mn

Résultat :

Ca va vite, très vite et les femmes ne sont pas en reste sur les HSPU. Irving réalise de nouveaux une belle démonstration en effectuant les reps sans kipper mais les deux équipes arrivent quasiment simultanément à la zone délimiter pour faire les 10 dernières reps. Pas facile de garder l’équilibre et dans un finish époustouflant Noah Olsen parvient à réaliser les 10 dernières reps et a atteindre la zone arrivée en premier.

Score :

Les Los Angeles Reign ne sont plus menés que 14 à 11

Race 9 (Femmes):

12 OHS 105 lb (48 kg)
25 Toes-to-bar
10 DB pistol (30 lb : 13.6kg)
10 Muscle-up
20 Burpee over the box, 24″ (61 cm)

Time cap 6 mn

Résultats :

Epreuve difficile à suivre car trois femmes doivent travailler ensemble et réaliser chacune 12, 25, 10… Elles ne peuvent changer d’ateliers tant que toutes n’ont pas terminé. L’équipe de Los Angeles arrive avec un peu d’avance aux muscle-up où Kristan Clever montre qu’elle n’a pas gagné les CrossFit Games pour rien. Mauvaise organisation de l’équipe de NewYork qui attaque les Burpees avec beaucoup de retard et ne peut empécher les Reign d’atteindre les premières la zone d’arrivée en 3’51.

Scores :

New-York ne mène plus que 15 à 13

Race 10 (Hommes) :

12 OHS 165 lb (75 kg)
25 Toes-to-bar
10 DB pistol (50lb : 23 kg))
10 Muscle-up
20 Burpee over the box, 30″ (76 cm)

Time cap 6 mn

Résultats :

Les hommes s’élancent dans un bel ensemble et il faut attendre les pistols pour voir l’équipe de New-York prendre un léger avantage mais l’équipe de Los Angeles fait forte impression aux anneaux et si l’équipe de New-York débutent la première les burpees, elle n’a qu’une rep d’avance sur ses poursuivants. Mais les hommes semblent encore avoir de la ressource et ils accélèrent prenant un léger avantage qui leur permet d’atteindre la zone d’arrivée les premiers en 3’23.

Scores :

New-York mène 17 à 14 avec une dernière épreuve où la victoire rapportera 3 points, tout peut encore arriver.

Race 11 :

18 Wallball at 18lb (8 kg)
15 Overhead squats at 185lb (84 kg)
12 DB Hang snatch at 2x45lb (20)
Handstand walk
9 Bar muscle-up
90 Double-under
9 Burpee to 10′ ring (25 cm)
9 Clean and jerk at 225lb (102 kg)

Time cap 8′

Résultats : personne semble se détacher au cours des 3 premières épreuves même si l’équipe de New-York attaque le handstand walk avec quelques secondes d’avance. Rachel Martinez fait alors une véritable démonstration de handstand walk, parcourant la zone à une vitesse impressionnante faisant passer Noah Olsen pour un escargot. Si Kristan Clever ne démérite pas aux bar muscle-up et stabilise l’écart, Irving Hernandez fait une nouvelle démonstration en réalisant les double under à une vitesse supersonique. Elijah fait lui parler sa détente d’ancien basketteur pour réaliser les burpees avec saut à 25 cm dans un temps canon alors que le pauvre Tommy Hackenbruck est obligé de prendre de l’élan pour toucher la cible. Andrew Rape peut prendre son temps pour réaliser les Clean and Jerk et malgré une no rep il atteint la zone d’arrivée largement avant Kenneth Leverich.GRID

Résultats :

L’équipe des New-York Rhinos remporte ce premier match du GRID par 20 à 15.

Conclusion :

Il y a certes eu du spectacle et quelques moment où le public semblait présent mais globalement je n’ai pas retrouvé l’ambiance qui règne lors des CrossFit Games, voir même pendant les Regionals.

La compétition était parfois dure à suivre car le réalisateur s’attardait souvent sur une équipe ou un athlète alors que des vues d’ensemble ou des écrans partagés (trop peu utilisé) aurait permis de mieux visualiser où en étaient les équipes.

Les épreuves se jouaient sur des formats courts ou faisant la part belle à l’explosivité et à la stratégie au détriment peut être de l’endurance certes moins télévisuelle mais au combien importante. Du coup le moindre faux pas coutait irrémédiablement la victoire là où on aurait pu assister à une belle bagarre.

Le juging… je ne suis pas qualifiée pour évaluer la qualité du juging mais le système de contestation m’a profondément ennuyé, assister pendant 10 mn à des blablas de commères pour juger de la validité d’une rep… pour moi c’est pas l’esprit CrossFit : le juge à raison, point. Pour moi çà a gâché le spectacle au point que j’ai faillit arrêter de regarder.

Si les athlètes ont fait preuve de beaucoup d’encouragements envers leurs co-équipiers ce type de compétition n’est pas propice à encourager ses adversaires…loin l’image d’un athlète prêtant ses gants à son adversaires pour qu’il puisse finir son WOD qu’on a tous aimé lors du Regional !

Ne soyons pas trop exigeant, c’était la première !

Et vous qu’avez-vous pensé de cette compétition ? Convaincu ou pas ?

Crédits photos et vidéos : NFGL

Commentaires »