On a testé pour vous : Dynamix de D-ter

Hélène 15 février 2015 2
On a testé pour vous : Dynamix de D-ter

J’ai eu le plaisir de tester la Dynamax de D.Ter. Ayant pratiqué plusieurs sports-collectifs j’ai déjà souffert d’entorses de cheville et c’est une blessure que j’appréhende beaucoup car j’ai les chevilles fragiles.

Dynamax quésako ?

C’est une chaussette de fabrication Française qui :
– maintient la cheville,
– aide à la prévention des blessures et à la reprise d’activité,
– gaine le tendon d’Achille,
– favorise le retour veineux.

A quoi çà ressemble ?

Dynamix

A une chaussette haute, disponible en plusieurs couleurs. On note la solidité de la partie cheville avec un tissage en relief destiné à améliorer la proprioception. Les coutures sont plates et on ne les sent pas du tout. La partie mollet a un tissage plus léger et aéré qui évite la surchauffe et transfère rapidement l’humidité pendant l’effort.

A enfiler : le passage de la cheville est un peu raide (c’est l’intérêt) mais elle se positionne rapidement et une fois en place, elle ne bouge plus, ne roule pas, ne descend pas… bref on oublie qu’on la porte.

Quel intérêt dans le CrossFit ?

A priori on pratique le CrossFit sur un sol lisse, avec des changements d’appuis différents de ce qu’on peut connaître en sports collectifs ce qui semble limiter le risque d’entorse de cheville, mais celle-ci peut aussi survenir dans un contexte de fatigue ou une petite baisse de vigilance, le pied raccroche, la cheville tourne… Habituée à courir des trails, je me suis blessée ainsi il y a quelques temps sur un sol lisse…

L’autre intérêt réside dans l’amélioration du retour veineux, qui retarde l’apparition de la fatigue et limite les courbatures.

Tests réalisés

J’ai couru le 12h de l’espoir à Marseille Borely avec ces chaussettes et réalisé à cette occasion 103 tours de circuit soit un peu plus de 100 km, je n’ai pas souffert des mollets pendant la course et si j’ai bien eu quelques raideurs de le lendemain çà restait tout à fait supportable !

J’ai couru le trail blanc du Dévoluy : 14 km dans une bonne neige fraiche. « Aucun appui facile » dira la 2ème de la course, dans ce contexte d’appréhendais pour mes chevilles car les pieds partaient dans tous les sens sur le chemin labouré par le passage d’autres coureurs. Bien maintenue et aidée par la chaussette dans ma proprioception  je n’ai pas du tout eu de soucis à ce niveau là.

Côté Haltérophilie : le tissu résiste très bien au passage de la barre, j’ai fait de nombreux entrainements d’haltérophilie avec et le tissu est comme au premier jour, seule la broderie D.Ter en haut de la chaussette commence un peu à souffrir.

Côté CrossFit : j’ai fait toute sorte de WOD avec, sans aucun faux pas, ni soucis de cheville. La chaussette résiste à toutes sortes de traitement et de frottements.

Côté santé : je me suis fait une entorse en trottinant sur un terrain plat, appliquant le protocole Grec, j’ai à mon retour enfilé la chaussette ce qui a limité l’oedème au niveau de la cheville. Pendant quelques jours j’ai travaillé avec les chaussettes jusqu’à l’amélioration de la cheville. Bien tenue j’ai eu peu de douleurs, pas d’oedème en fin de journée et surtout je n’ai pas fait de ces faux mouvements qui rajoutent des douleurs et ralentissent la guérison (je marche 10 h par jour dans mon travail!).

Précautions

« Vous pouvez porter DYNAMIX lors de vos séances d’exercices ou lors de vos temps de récupération. N’utilisez pas DYNAMIX si vous avez des problèmes veineux. En cas de vertiges, de picotements au niveau des pieds, des mollets ou plus amplement des jambes, retirez immédiatement DYNAMIX et consultez votre médecin. Ne portez pas DYNAMIX pour dormir. »

Certaines personnes ne supportent pas ce type de contention, n’hésitez à faire un test avant d’acheter.

Athlètes

De nombreux athlètes sont aujourd’hui équipé par D.Ter. Dans le monde du CrossFit, citons Alexandre Jolivet, la French invictus team, Elsabre, David Jankinoff….

Alexandre Jolivet d.ter

Le mot du kiné

Une nouvelle chaussette, mise au point par des ingénieurs français, pourrait révolutionner la récupération du sportif et la prévention des blessures

Parlez nous de la proprioception ?

C’est un mécanisme très élaboré qu’a mis en place votre corps pour vous donner en temps réel la position exacte de vos membres dans l’espace même en l’absence de vision.

Si nous avons la capacité et la compétence de tenir debout, de marcher et de courir sur n’importe quel terrain, de monter, descendre, sauter sans nous casser le nez c’est grâce cette technologie de haute précision.

Pour ce faire le corps dispose d’un certain nombre de récepteurs, de capteurs répartis sur toute sa surface. On pourrait penser que les principaux capteurs se trouvent dans le pied pour nous permettre de tenir debout, mais en fait, nous en avons de la tête au pied; l’oreille interne (le système labyrinthique), les articulations (organes de Ruffini, Golgi et Pacini), les tendons (Golgi), les fuseaux neuromusculaires des muscles et les capteurs tactiles de la peau, sans omettre la vue, la motricité oculaire et tout le système manducateur (dents, articulations temporo-mandibulaires, occlusion et langue)

Toutes les informations émises par ces organes convergent vers les centrales de gestion et de répartition que sont cerveau et cervelet pour que tous les capteurs fonctionnent en parfaite harmonie.

Si par malchance vous vous faites une entorse de cheville or qu’aucun obstacle ne l’a provoqué, c’est surement par la perte momentanée de la vigilance d’un des capteurs.

Pour traiter cette entorse plus ou moins grave, on vous proposera soit une contention rigide (plâtre ou résine si cette lésion est grave) soit une contention souple ou semi rigide, les fameux strapping ou taping.

Ces bandages adhérents à la peau participent à la réparation en bloquant les articulations, permettant aux ligaments blessés de cicatriser mais aussi, de par leurs contacts étroits à la peau, d’informer (bien plus grossièrement que les ligaments) des sollicitations faites à l’articulation. Si un certain seuil est dépassé une douleur et une contraction musculaire de vigilance mettra un terme à cette sollicitation délétère.

Au terme d’un temps d’immobilisation et de repos, votre kinésithérapeute vous fera faire des exercices de proprioception progressifs afin de réacquérir la compétence nécessaire à la reprise d’une activité, sportive ou non, sans risquer la récidive.

Une chaussette de compression qui prend non seulement le mollet mais aussi la cheville et le pied comme c’est le cas des chaussettes DYNAMIX D.TER, pourra jouer un rôle majeur de prévention des lésions dites de « perte de vigilance proprioceptive ».

En effet, les fibres d’élastane (sorte de caoutchouc qui donne l’élasticité au tissu) joueront ce rôle de stimulateur proprioceptif en adhérant à la peau suffisamment étroitement pour que les étirements du tissu de la chaussette informent les récepteurs tactiles de la peau des variations subies par l’effort physique. Véritable strapping amovible, la chaussette donne les informations en temps réel non seulement aux mollets mais aussi à la cheville, à l’arrière pied et à l’avant pied livrant ainsi une cohérence parfaite à l’ensemble moteur. Ainsi, l’information donnée aux autres capteurs sera fiable et efficace afin de valoriser la performance en cours.

D.ter

Bien au delà de l’amélioration des performances circulatoires de la plante du pied et du mollet, cette chaussette participe pleinement à la prévention des accidents articulaires et ligamentaires mais aussi peut accompagner la reprise de l’activité lors de la rééducation après immobilisation.

A croire que tout sportif digne de ce nom ne pourra plus s’en passer !!!

Frédéric ZENOUDA

Frédéric ZENOUDA est Kinésithérapeute, Ostéopathe depuis plus de 25 ans. Pour découvrir son parcours et ses références cliquez sur le lien suivant : media/Présentation Frédéric ZENOUDA.pdf

 

D.Ter storeFacebook

2 Commentaires »

  1. Chris 10 mai 2016 at 13 h 48 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai une petite question. Vous dites que ce sont de bonnes chaussettes pour le retour veineux MAIS à ne pas utiliser quand on a des soucis veineux. Du coup, à prendre ou pas ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Chris

  2. Hélène 11 mai 2016 at 18 h 04 min - Reply

    De nombreux sportifs utilisent des produits qui améliorent le retour veineux dans le but d’obtenir une meilleur élimination des déchets. Il ne faut pas confondre avec amélioration et traitement. Les personnes souffrant d’insuffisance veineuse doivent porter des produits spécifiquement concus et prescrit par un médecin. en fonction de la pathologie le niveau de contention sera différent. C’est pourquoi si vous souffrez d’nsuffisance veineuse il est préférable de consulter !

Commentaires »