Crossfit Games 2012 – La finale (Dernier Jour) Femmes

Hélène 3 août 2012 0
Crossfit Games 2012 – La finale (Dernier Jour) Femmes

Dimanche 15 juillet 2012

C’est le dernier jour de la compétition, ce soir on connaîtra la vainqueur de la compétition individuelle femme. Elles sont encore 24 en course, mais au fur et à mesure des épreuves des éliminations auront lieu et elles ne seront que 12 à participer à la finale.

Participantes femmes:

Thorisdottir (732 points), Foucher (686), Fortunato (667), Clever (634), Voboril (586), Phillips (581) Leblanc-Bazinet (573), Akinwale (570), Voigt (554), Davis (553), Valenzuela (546), Conzelman (530),Pye (521), Tovar (517), Brost (513), Gordon (482), Boroumand (481), Cordner-Carson (479), Lemoine (476), Horell (472), Smith (469), Sakamoto (457), Welsh (445) , Letendre (434)

Double Banger

Time cap 9′ : dotée de 100 points

50 Double under
Low Banger
50 Double under
Down banger
50 Double under
Mid Banger
1 Box Jump

Après 50 double sauts à la corde à sauter il s’agit de faire avancer un tacot (banger) métallique à coup de masse. Sur le premier est posé au sol, le second est sous le sol, et le troisième est en hauteur !

A l’issue de cette épreuve 6 athlètes seront éliminés.

Heat 1: Boroumand, Cordner-Carson, Lemoine, Horell, Smith, Sakamoto, Welsh, Letendre

L’objectif pour ces crossfiteuses est de participer à la prochaine épreuve. A l’issue de la première série de double-unders c’est Ruth Anderson Horrell la première, rapidement rejointe par Azadeh Boroumand, elles donnent les premiers coups de masse et déplacent leur tacot avec efficacité. Les deux femmes vont faire la course en tête, Horrell prenant le large petit à petit. Elle attaque le down banger, son coup de marteau est tellement puissant qu’il lui échappe et atterrit dans la caméra ! Elle ne se laisse pas déconcentrer et continue de plus belle; elle doit avoir des antécédents de bûcheronne !

Elle saute sur la box avec son marteau et fini dans le temps canon de 4’07  (2nd temps de ce WOD ), Boroumand est seconde en 4’40 (7ème), Welsh prend la troisième place en 5’28 (13ème) juste devant Cordner-Carson 5’29 (14ème). Bientôt il ne reste plus que Sakamoto en course et toutes les athlètes se rassemblent près d’elle pour l’encourager à finir ! Que de belles images, que de fair play !

Vidéo du heat 1

Heat 2: Voigt, Davis, Valenzuela, Conzelman, Pye, Tovar, Brost, Gordon

C’est Stacie Tovar qui s’empare la première du marteau, suivie par Jenny Davis, Cheryl Brost et Rebecca Voigt, les filles sont dans un mouchoir de poche ! Davis très puissante au marteau se détache et fait une véritable démonstration de double unders, elle est très propre techniquement, Tovar est en seconde position. Elle attaque le down banger rejointe par Pye. Mais là où Davis assène de grands de marteau pour faire reculer le tacot, Pye multiplie les petits coups et est nettement moins efficace !

Les double unders sont une formalité pour Davis qui déjà attaque le dernier banger pendant que Tovar et Brost lutte pour la deuxième place. Elle finit, saute sur la box, mais le juge lui fait signe qu’elle a oublié son marteau et doit retourner le chercher, ce qui ne l’empêche pas de gagner ce heat en 4’11 (3ème) devant Rebecca Voigt (4’26/4ème) et Tovar (4’40/6ème). Comme toujours on voit les filles s’encourager et se féliciter à la fin du heat !

Vidéo du heat 2

Heat 3: Thorisdottir, Foucher, Fortunato, Clever, Voboril, Phillips, Leblanc-Bazinet, Akinwale

C’est dans un bel ensemble que les compétitrices s’élancent, elles enchainent les double unders et attaquent le banger à coup de marteau quasiment simultanément ! Elisabeth Akinwale est impressionnante : elle assène de puissants coups et prend largement la tête devant Talayna Fortunato et Annie Thorisdottir.

Elle maîtrise bien le marteau et envoie rapidement son banger de l’autre côté pour attaquer la dernière série de double unders. Thorisdottir se sert de sa grande taille mais manque de précision dans sa frappe et elle n’est pas à l’abri d’un retour de ses poursuivantes. Akinwale continue son cavalier seul, une belle série à la corde, elle a un swing impressionnant qui fait reculer son banger de 20 cm à chaque coup ! Elle termine dans le temps canon de 3’48, meilleur temps de ce WOD. Thorisdottir prend la seconde place en 4’29 (4ème), Fortunato complète le podium en 4’58 (9ème).

Vidéo du heat 3

Podium féminin:

1: Elisabeth Akinwale 3’48 – 100 points

2: Ruth Anderson Horrell 4’07 – 95 points

3: Jenny Davis 4’11 – 90 points

Letendre, Sakamoto, Welsh, Smith, Lemoine, Gordon ne prendront pas part à l’épreuve suivante.

Finale

3 x 100 points : les trois WODs vont se dérouler à la suite, les athlètes ne quitteront pas le plateau. Celui-ci à été aménagé de manière à permettre la réalisation des trois WOD.

Elisabeth

Time cap 6′

21 – 15 – 9
Clean 95 lbs (43 kg)
Ring dips

A la fin de ce WOD il ne restera plus que 15 athlètes.

Heat 1 : Brost, Conzelman, Pye, Horrel, Boroumand, Cordner-Carson

Décidément que d’épaulés lors de ces Games ! C’est Deborah Cordner Carson qui attrape la première les anneaux, aussitôt imitée par Angie Pye et les autres athlètes.

Déborah enchaîne bien les kippings ring dips et démarre les épaulés avec une longueur d’avance sur ses poursuivantes. Elle est dernière au classement général et si elle veut continuer elle doit tout donner ! Derrière Conzelman et Brost luttent pour la deuxième place. Cordner Carson est déjà de retour aux anneaux. Elle va faire cavalier seul en tête et finit dans le temps canon de 3’35, Conzelman est deuxième en 4’41, Brost est troisième en 5’19. Les autres concurrentes ne finiront pas le WOD.

Heat 2 : Phillips, Davis, Voigt, Leblanc Bazinet, Valenzuela, Tovar

Le deuxième groupe enchaine déjà: ça promet d’être une finale très intense ! En à peine 45″ les trois premières finissent les cleans et se présentent aux anneaux. Camille Leblanc-Bazinet fait un beau passage et est la première à finir; Jenny Davis à une longueur de retard. Elles effectuent les cleans assez rapidement mais la deuxième série de ring dips s’avère très éprouvante et les reps passent deux par deux (voir par une) et les no reps défilent.

La chaleur est accablante et les athlètes qui ne concourent pas se protègent comme elles peuvent. Leblanc Bazinet se bat bien et après un passage éclair aux cleans se bagarre pour passer les derniers dips. Lindsey Valenzuela a mieux géré son effort et enchaine les dips, elle refait petit à petit son retard. Finalement c’est Leblanc Bazinet qui gagne ce heat en 4’20 devant Valenzuela 4’20″5, Davis est troisième en 4’38.

Heat 3 : Thorisdottir, Foucher, Fortunato, Clever, Akinwale, Voboril

Le groupe des favorites se présente.  Annie Thorisdottir est très rapide aux épaulés et c’est elle qui empoigne les anneaux la première, suivie par Julie Foucher, mais les rings dips sont un exercice difficile où on a vu beaucoup de concurrentes souffrir sur les heat précédents. C’est  Kristan Clever qui se présente la première devant la barre avec à peine 1″ d’avance sur Thorisdottir, elles sont dans le même tempo et font le break au même moment.

Thorisdottir est néanmoins plus rapide et revient la première vers les anneaux, Valerie Voboril s’intercale entre elles. Les trois femmes commencent les 15 répétitions, elles prennent tour à tour l’avantage, difficile de dire qui va l’emporter. C’est Clever qui finit la première et qui se lance sur les cleans, Voboril est sur ses talons, Thorisdottir a calé. Voboril est de retour aux anneaux, Thorisdottir épaule à toute vitesse pour refaire son retard ! Quel suspense ! Clever est impressionnante aux anneaux, elle gagne ce heat en 4’07 devant Voboril 4’16 et Thorisdottir 4’24.

Commence l’attente des résultats et des éliminées.

Podium féminin:

1:  Deborah Cordner Carson: 3’35 -100 points

2: Kristan Clever: 4’07 – 95 points

3 : Valerie Voboril: 4’16 – 90 points

Pye, Horell et Boroumand rejoignent les tribunes.

Vidéo des heat 1-2-3

Isabel

100 points Time cap 6′

30 snatch 95 lbs (43kg)

Heat 1 : Valenzuela, Brost, Tovar, Conzelman, Cordner Carson

Lindsey Valenzuela part très fort; elle a une jolie technique et enchaîne les répétitions. Elle va faire une jolie série de 10 arrachés avant de lâcher une première fois la barre; puis elle la reprend et réalise encore 5 répétitions.

Deborah Cordner Carson et Stacie Tovar tentent de suivre le rythme, mais Valenzuela ne faiblit pas et remporte ce heat en 1’35 précédant Cordner Carson 1’35 et Tovar 2’01. Brost peine depuis le début, réalisant des squats snatch, mais elle va finir au courage sous les encouragements des finalistes en 4’29, plus mauvais temps de ce WOD.

Heat 2 : Akinwale, Davis, Phillips, Voigt, Leblanc-Bazinet

C’est Elisabeth Akinwale qui fait le meilleur départ, réalisant une belle série de 15 snatchs unbroken en 42″ ! L’haltérophilie est son poids fort, elle à déjà remporté le ladder clean et a vraiment une belle technique. Davis profite du break pour la rattraper, Leblanc-Bazinet et Voigt se rendent reps pour reps !

Akinwale reprend la barre et enchaîne 5 reps, mais elle est partie fort et peine à finir. La lutte fait rage et c’est Davis qui remporte ce heat en 2’04. Akinwale est deuxième en 2’09, tandis que Leblanc-Bazinet prend le meilleur sur Voigt et la troisième place en 2’22, contre 2’29. Phillips finira dernière en 4’00.

Heat 3 : Thorisdottir, Foucher, Fortunato, clever, Voboril

C’est au tour des mieux classées de s’élancer. Un dernier coup de magnésie sur la barre et c’est parti !

Elles arrachent les barres dans un bel ensemble. Thorisdottir grande favorite a une superbe technique. Elle a 59 points d’avance sur la seconde (Foucher) et ne semble pas vouloir gérer. Elle réalise une première série de 15 arrachés, souffle quelques secondes avant d’en refaire 6. Derrière Clever, Foucher et Fortunato sont à la lutte pour la seconde place avec quelques répétitions de moins que Thorisdottir. Celle-ci réalise une autre série, puis une dernière de 4 pour terminer ce WOD en 1’29 ! Clever prend la seconde place en 1’48 devant Fortunato 1’55 et Foucher 1’58.

Les femmes tentent de se rafraichir en trempant leurs serviettes dans la glace en attendant les résultats et les éliminations.

Podium féminin :

1: Annie Thorisdottir 1’29 – 100 points

2: Lindsey Valenzuela 1’35 – 95 points

3: Kristan Clever 1’48 – 90 points

Vidéo des heat 1-2-3

Brost, Conzelman et Cordner Carsion échouent aux portes du dernier WOD.

Fran

21 – 15 – 9

Thrusters 65 lbs (29,5 kg)
Pull ups

Elles ne sont plus que 12 encore en course pour le titre. Thorisdottir (987 points) possède une confortable avance sur Foucher, deuxième avec 897 points. Fortunato, troisième avec 888 points peut encore prétendre à la deuxième place, mais elle n’est pas à l ‘abri d’un retour de Clever (874 points).

Heat 1 : Davis, Valenzuela, Leblanc-Bazinet, Phillips, Tovar

Les filles partent rapidement; elles sont quasiment toutes dans le même tempo. Au bout de 40″ elles se retrouvent sur la barre de tractions. Le papillon Leblanc-Bazinet se met en marche : elle enchaine les butterfly pull ups à une vitesse extraordinaire. C’est une grande spécialiste de ce metcon, mais après trois jours de compétition intense va-t-elle pouvoir réaliser un nouvel exploit ? A peine 1′ après le début de WOD elle commence la deuxième série de thrusters, mais Tovar est sur ses talons ! 15 thrusters unbroken plus tard les deux femmes se retrouvent sur la barre de tractions.

Tovar est partie la première mais elle doit breaker, et Leblanc-Bazinet qui a volé au dessus de la barre repart en tête pour la dernière série de thrusters. Elle empoigne la barre, effectue ses neuf thrusters et revient papillonner les tractions : 2’35, Impressionant ! Après 3 jours de compétitions, 4 WODs dans la même journée dont 3 quasi enchaînés ! Tovar est deuxième en 3’16, Voigt prend la troisième place du heat en 3’33.

Heat 2 : Thorisdottir, Foucher, Fortunato, Clever, Voboril, Akinwale

Dernière explication entre les favorites. C’est Clever qui se présente la première aux tractions, aussitôt suivie par Fortunato et Akinwale. Clever et Fortunato font une véritable démonstration de butterfly et reviennent ensemble aux thrusters. Voboril et Foucher sont en embuscade avec quelques réps de retard.

Pour le dernier WOD de la journée c’est une sacré bagarre. Clever débute les tractions mais elle lâche la barre alors que Fortunato enchaine. C’est cette dernière qui empoigne les thrusters la première pour la dernière série, mais Clever est déjà là et c’est elle qui exécute les 9 dernières reps le plus vite. Cette dernière va néanmoins de nouveau lâcher la barre de tractions, laissant Fortunato prendre la première place de heat en 2’36; elle est seconde en 2’42 juste devant Voboril 2’44 ! Quelle superbe bagarre ! D’autant que les autres concurrentes sont là et encouragent celles qui concourent; soutenant Akinwale qui peine sur les tractions et qui finira en 4’05 !

Podium féminin :

1: Camille Leblanc-Bazinet 2’35 – 100 points

2: Talayna Fortunato 2’36 – 95 points

3: Cristan Klever 2’42 – 90 points

 Vidéo des heats 1 et 2

Et c’est Annie Thorisdottir déjà vainqueur l’an dernier qui est de nouveau sacrée championne avec un total de 1062 points. Julie Foucher (5ème en 2011) prend la seconde place avec 977 points, tandis que Talayna Fortunato est troisième avec 973 points.  Kristan Clever (vainqueur en 2010) est quatrième avec 964 points.

Le classement complet

Annie Thorrisdottir’s victory

Cette édition à été superbe. Malgré la bagarre serrée que se sont livrées certaines concurrentes, on les a toujours vu s’encourager, se féliciter, toujours avec le sourire, parce que dans le Crossfit, c’est avant tout contre soi que l’on se bat.

Commentaires »