Compte Rendu de la finale du championnat de France de CrossFit

Hélène 17 juin 2012 1
Compte Rendu de la finale du championnat de France de CrossFit

C’est enfin le grand jour, et après de nombreuses semaines de préparations, nous y voici enfin, la finale nous ouvre les bras !

Nous arrivons en retard pour bien commencer avec des athlètes tout aussi campagnards que moi, rencontrés sur le chemin.

A peine arrivés, après la remise des badges on nous dirige vivement vers le briefing qui vient de commencer pour nous faire le topo sur l’exécution des mouvements et le contenu des WOD. Pendant ce temps on me remet un sac que je découvre vite remplit de vêtements Rebook , dont le t-shirt à porter pendant la compétition.

Nous sommes en retard et tout s’enchaine vite ! Cette fois ci ce sont les dames qui ouvrent la danse.

La première vague de filles partent sur le WOD suivant :

5 tours de piste / 5 épaulé jeté 25kg

4 tours de piste / 4 épaulés jeté 30 kg

3 tours de piste / 3 épaulé jeté 35 kg

2 tours de piste / 2 épaulés jeté 40 kg

1 tours de piste / 1 épaulés jeté 45 kg

Temps max 12′

J’apprend par la suite que le poids a été baissé de 5 kg pour les femmes.

J’ai le temps de me poser après avoir assisté au départ et là je me rend compte d’où je suis, mon regard s’attarde sur l’arène, les gradins quasi pleins, les tentes qui encadrent le back stage. Il y a des vestiaires femmes et hommes, des commodités, une infirmerie, et même des masseurs et ostéopathes sont là exclusivement pour nous ! Sans compter le buffet. Tout le décor est signé Reebok et CrossFit, du rouge et du noir sur de grandes banderoles, et trône au dessus de la très haute cage à traction un écran géant avec des enceintes volumineuses !

Je commence à m’échauffer pour la troisième vague, et je comprend que les équipes ont été constituées par niveaux.

Suites au désistement de Biloun je suis avec les 10 premières des demi-finales !

La pression monte il va falloir assurer un max !

Tout a été mis à notre disposition pour notre préparation. Nous usons donc volontiers des barres d’haltéro et des rameurs. Nous voyons revenir les unes après les autres les filles de la vague précédente et on s’empresse de leur demander leurs impressions.

Manifestement on transpire. Après que nos noms soit annoncés nous nous avançons vaillamment dans l’arène accompagnées de nos juges respectifs avec qui nous avons eu le temps de voir les détails de validation.

Ce wod a pour mérite de tester la vitesse des concurrents, car la barre est « légère ».

J’ai opté pour charger la barre après ma course, cela m’a laissé le temps de respirer un peu avant de faire les mouvements d’haltérophilie. Les supporters de Play-Fitness étaient là et ont fait un magnifique travail de soutient moral !

Ils ont pu constater les facilités et faiblesses de chacune, celles qui étaient à l’aise à la course à pied et celles qui n’ont pu soulever la dernière barre à 45 kg.

Le temps de repasser pour le 2em WOD, le buffet se transforme en self, des sandwichs et des fruits et légumes font face aux gâteaux bien sucré. Puis je me paye le luxe d’aller voir l’ostéopathe qui a été d’une efficacité remarquable.

Le WOD suivant s’annonce plus facile, en tout cas il me convient bien !

4 rounds

10 pompes

15 wall ball shots

20 box jumps

Temps max 10′

Cela fait un moment qu’il pleut et les filles jettent des savonnettes qui deviennent difficilement rattrapables, les organisateurs ont vite réagit en donnant des serviettes pour sécher les ballons aux suivants.

Nous avons eu également le droit a un concours de t-shirt mouillé  (le côté ludique du CrossFit), car le torse doit toucher le sol à chaque répétitions sur un revêtement détrempé, mais encore une fois le staff a pu fournir à la plupart d’entre nous des vêtements de compétition sec.

Cette épreuve a été plus dur que je ne le pensais. Les box jumps se sont avérés efficaces dans leur tâche de nous détruire le cardio et nous affaiblir pour les wall ball shots qui sont devenus moins précis et moins puissants, provocant des chutes de ballons et des « no reps » en plus du handicap pluie.

Nous attendons longuement cette fois les résultats des éliminations suites aux scores des 2 wods cumulés.

Pendant ce temps j’ai le droit à une brève interview de la part d’Eurosport qui couvre l’évènement dans le cadre du best of diffusé le 30 juin sur la même chaîne.

Les élus fraichement dévoilées  je suis appelé pour passer de suite car je suis classée 12em sur 20. Le groupe le moins performant commencent toujours en premier. C’est la cata, personne ne s’est échauffé, mais le temps de la mise en place du WOD n°3 la plupart d’entre nous on pu s’en faire un convenable.

Sur ce wod se joue la place en finale !

20 Soulevé de terre 50/90 kg

20 Sauts par dessus la box (monter dessus et redescendre de l’autre côté)

30 Cal au rameur

20 soulevé de terre 50/90 kg

20 Sauts par dessus la box

100 double unders

20 soulevé de terre 50/90 kg

20 Sauts par dessus la box

30 burpees

Temps max 20′

La meilleure participante l’a passé en moins de 10 minutes, et chez les garçons moins de 9 ! (de mémoire, je n’ai pas les scores exactes)

Comme moi, beaucoup d’autres on été très gênés par les doubles unders. Le mouvement clef du WOD n°3, car même si le poids aux deadlift était trop haut, si l’on faisait ses doubles unders rapidement on avait le temps de soulever sa charge.

Malheureusement seulement 10 personnes ont pu se qualifier pour le 4em WOD de la finale du championnat de France de CrossFit où 10 athlètes hommes et femmes vont s’affronter pour décrocher le titre de personne la plus Fit de France !

21 – 15 – 9

Snatch squat 40/25 kg

Chest to bar Pull-ups / Pull ups

Puis 2 tours de piste avec un sac de sable lesté.

Nous avons eu droit à une très belle finale, j’ai trouvé les femmes particulièrement épuisées, malgré cela elle se sont toutes battues avec un grand courage et une grande détermination !

Bravo à tous les participants, j’ai aimé concourir avec vous dans cette bonne humeur propre au partage du CrossFit. J’espère retrouver beaucoup d’entre vous aux qualifications pour la compétition de France Édition 2013 !

J’ai aimé:

Un décor fantastique.

Le staff important et organisé.

Les classements affichés (même si parfois tardifs).

Le sac à dos garni d’environ 150 euros de vêtements Reebok Crossfit.

La magie de cette finale.

J’ai moins aimé:

Un cafouillage sur la méthode du comptage des points.

Manque de temps parfois pour s’échauffer (L’organisation au timing était sérrée avec le départ de la première vague et la première élimination).

J’aurai bien aimé un affichage des WODs. Impossible de m’en souvenir avec le stresse.

One Commentaire »

  1. Sabrina 17 juin 2012 at 17 h 25 min - Reply

    Merci beaucoup de nous avoir fait vivre cette finale. J’ai essayé d’avoir des news toute la journée, sans succès.
    Ce devait être vraiment génial en fait. En tout cas, les WOD ne me paraissent pas infaisables… J’aurais aimé être parmi les concurrentes. Ce sera pour une prochaine fois 😉

Commentaires »