« Ce n’est pas une baisse de forme ! »

Suite aux derniers championnats d’europe d’haltérophilie, Benjamin Hennequin publie sur son blog ses impressions sur cette compétition, et les raisons de cet échec. Son coach s’exprime également à ce sujet.

C’est l’occasion pour ceux qui ne s’interessent pas encore beaucoup à l’haltérophilie de s’y plonger davantage, d’autant plus que cet athlète est un réel espoir de médaille pour l’haltérophilie française aux prochains JO à Londres.

L’article est à lire ici sur le blog de Benjamin Hennequin.

Voici son essai à 215kg à l’épaulé jeté réussi cette année aux championnats de France dans la catégorie des – de 94kg:

6 réflexions sur “« Ce n’est pas une baisse de forme ! »

  • 25 avril 2012 à 18 h 05 min
    Permalien

    Comment se passe un échauffement de competition pour reussir a faire son 1RM?

    Répondre
  • 25 avril 2012 à 20 h 40 min
    Permalien

    Je ne peux me prononcer qu’à mon niveau (amateur), mais perso ça donne ceci:

    Échauffement bâton => pas mal de reps à barre à vide (20kg).
    Ensuite montée progressive des barres, souvent des séries de 2 reps au départ, puis très vite une seule rep, pour ne pas se fatiguer inutilement.
    Si ça coince niveau technique, on baisse le poids, puis on remonte ensuite, souvent ça permet de débloquer les choses.
    Il est important de calculer combien d’essais (et donc de temps) il y aura avant notre premier essai, afin de commencer l’échauffement et la montée des barres à temps.
    Il faut monter progressivement, ne pas avoir une différence de poids trop importante entre ses poids d’échauffement (pour ne pas être perturbé par la trop forte différence de sensations), surtout lorsqu’on approche de ses barres de compétition, et terminer son dernier essai à quelques kilos (2/3 max) de sa première tentative, tout en ayant quelques minutes de repos avant le passage.

    Répondre
  • 24 septembre 2012 à 15 h 03 min
    Permalien

    Benjamin,

    Je suis moi-même lutteur et les techniques que tu évoques pour tenter son 1RM m’intéressent.

    Quand tu parles des « des séries de 2 reps au départ, puis très vite une seule rep, pour ne pas se fatiguer inutilement »
    Combien de séries finis-tu par enchaîner avant d’arriver à ton pic?

    Merci 🙂

    Yan

    Répondre
    • 24 septembre 2012 à 18 h 06 min
      Permalien

      Je ne peux pas te donner de chiffres précis, ça va vraiment dépendre de chacun, selon son état de forme du jour.

      Quand on fait un blocage sur la technique à un moment donné, il peut arriver qu’on redescende, avant de remonter ensuite plus haut.

      Pour prendre l’épaulé jeté par exemple, imaginons que j’ai annoncé une première barre à 86kg.
      Échauffement barre à vide, 3 reps à 40, puis 2 reps à 50/60.
      Ensuite rep unique sur 70/77.5/82.5.

      Et selon comment passe la dernière barre, on peut toujours ajuster la barre (baisser un peu ou monter) de départ si c’est encore possible.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.